Publicité

Mort d'Aaron Carter : cette révélation de taille lâchée par le médecin légiste qui a pratiqué son autopsie

L'annonce a provoqué une onde de choc. Le 5 novembre dernier, Aaron Carter est mort à l'âge de 34 ans. Selon TMZ, qui a révélé la triste nouvelle, le chanteur a été retrouvé sans vie dans la baignoire de sa salle de bains par sa femme de ménage. Rapidement, la thèse de la noyade avait été retenue par les enquêteurs dépêchés sur place. Mais plus de deux mois après la mort d'Aaron Carter, ses proches en ont avancé une autre. Selon la fiancée du chanteur et sa mère, le médecin légiste leur aurait affirmé n'avoir retrouvé aucune eau dans les poumons du chanteur, preuve selon elles, qu'elle n'a pas pu se noyer. Melanie Martin et Jane Carter pensent que le frère de Nick Carter est mort à cause de ses addictions, même si le médecin attend toujours les résultats des analyses toxicologiques pour confirmer ou infirmer cette thèse.

Plus de deux mois après le drame, sa famille espère que les forces de l'ordre enquêteront sur un trafic de drogue présumé cette nuit-là. Melanie Martin a en effet expliqué aux policiers avoir retrouvé un échange SMS entre Aaron Carter et un inconnu, qui lui demandait 800 dollars pour une substance. Selon elle, son fiancé avait répondu ne plus en avoir besoin mais son correspondant lui demandait toujours cette somme. La famille d'Aaron Carter pense donc que le jeune homme a peut-être rencontré la personne à qui il envoyait des SMS avant sa mort et craignent qu'il n'ait pris une substance qui aurait pu le tuer. Dans la (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Robin Wright et Sean Penn ensemble pour la première fois depuis des lustres, après leurs divorces respectifs
Christina Applegate très malade : sa dernière apparition lui vaut des critiques odieuses sur son physique
Carla Moreau a 26 ans : elle ose un look flashy à la Kim Kardashian et s'attire une avalanche de critiques
Titanic : on sait enfin ce qu'il se serait passé si Jack était monté sur le radeau de fortune de Rose
Yvan Attal : pourquoi a-t-il la paupière qui tombe ?