Publicité

Mort d’un homme qui dormait dans le garage d’un député LR, l’élu crie à « l’infamie »

Michel Herbillon est député LR du Val-de-Marne.  - Credit:Stevens Tomas / Stevens Tomas/ABACA
Michel Herbillon est député LR du Val-de-Marne. - Credit:Stevens Tomas / Stevens Tomas/ABACA

Depuis dimanche et un article de Mediapart, Michel Herbillon, député LR du Val-de-Marne, est dans la tourmente. Mediapart a révélé, dimanche 14 janvier, que l'élu était le propriétaire d'un box de parking dans lequel un jardinier, retrouvé mort dans la rue, vivait. Rapidement, Michel Herbillon a été accusé d'être un marchand de sommeil et d'avoir profité de la misère de cet homme, qui s'appelait Raymond Sebas. Face à la polémique, l'élu a tenu à prendre la parole pour se défendre et pour éclaircir la situation.

« Je fais l'objet d'une véritable calomnie à la suite d'un article à charge de Mediapart qui met gravement en cause mon honneur », a écrit Michel Herbillon sur le réseau social X, lundi. « On m'accuse d'être un marchand de sommeil, d'exploiter la misère humaine et d'avoir en toute connaissance de cause logé une personne âgée dans un box, poursuit-il. C'est une infamie. »

Michel Herbillon a découvert le calvaire du jardinier après sa mort

Dans sa lettre, Michel Herbillon explique ainsi qu'il n'avait pas connaissance de l'utilisation que faisait Raymond Sebas d'un box de parking appartenant à sa mère, et mis à sa disposition pour y entreposer son matériel de jardinage. Il précise par ailleurs qu'il avait mandaté une première agence immobilière pour la vente de ce garage (qu'il n'avait jamais visité lui-même) à la suite du placement de sa mère en Ehpad. Il n'avait, à ce moment-là, eu aucun commentaire particulier.

Depuis 24h, je fais l’objet d’une vérit [...] Lire la suite