Publicité

Mort d’Akira Toriyama : le mangaka n’avait pas que « Dragon Ball » à son actif, loin de là

MANGA - Si vous avez un jour usé de l’expression « Kamé Hamé Ha » , sachez que c’est à Akira Toriyama que vous la devez. Le mangaka, dont a appris la mort ce vendredi 8 mars, est reconnu dans le monde entier comme « le créateur de Dragon Ball » - mais le dessinateur de mangas était aussi bien plus que ça.

Si pendant 11 ans, Akira Toriyama a fait vivre sous sa plume Son Goku, Son Gohan, Vegeta ou encore Freezer, c’est aussi à lui qu’on doit Dr Slump. Dans ce shonen en 18 tomes, on suit les aventures du facétieux et tendancieux Docteur Slump (Senbei Norimaki). Il crée une femme robot à qui il donne le visage d’une adolescente et des superpouvoirs, et décide de la faire passer pour sa sœur Aralé auprès des habitants du village Pingouin. Mais sa créature ne passera pas inaperçue. Publiée entre 1980 et 1984, la série de mangas est reconnue dans le monde entier, s’est écoulée à plusieurs dizaines de millions d’exemplaires et a été deux fois adaptée en anime.

Il passe ensuite 11 ans à travailler sur Dragon Ball, série en 42 volumes, et ne cessera jamais de développer la marque à coups de spin-off, de produits dérivés, de films.

Les jeux vidéo Dragon Quest

Akira Toriyama a également contribué largement à l’univers du jeu vidéo. Il a en effet imaginé les personnages et les graphismes de la série de jeux d’heroic-fantasy Dragon Quest, lancée en 1986. Elle comprend à l’heure actuelle 11 jeux dans la série originale et plusieurs dizaines d’opus dérivés. Des jeux vidéo devenus si populaires qu’ils ont d’ailleurs eu aussi droit à leurs adaptations en manga, en anime et en film.

Akira Toriyama a aussi contribué à d’autres franchises de jeux vidéo à succès comme Chrono Trigger et Blue Dragon.

Prix spécial à Angoulême

Outre son implication dans Dragon Ball et les franchises de jeux vidéo, Akira Toriyama n’a jamais cessé de dessiner et d’écrire. Il a créé de nombreux « one shot » comme Sand Land, manga sorti en 2000 et devenu très populaire. Dans un monde asséché soumis à un roi tyrannique, Beelzebub le Prince des Démons et son ami Thief partent à la recherche d’une source d’eau secrète. Le manga déjà adapté en long métrage animé le sera bientôt en jeu vidéo. Un anime doit par ailleurs sortir en streaming dans quelques jours.

Sand Land, comme tous ses autres mangas, se déroule dans un univers qui lui est propre et qu’il a entièrement imaginé, nommé The World. Un monde sensiblement similaire à la Terre, avec des lieux identifiables : la Tour Karin, Capital City, Satan City, l’Île Papaye, ou encore Kamé House.

Il a également collaboré avec de nombreux autres auteurs de mangas et notamment le créateur de One Piece Eiichirō Oda. Ensemble ils ont imaginé un crossover de leurs séries cultes (Dragon Ball et One Piece), intitulé Cross Epoch. Akira Toriyama a aussi travaillé avec Masakazu Katsura (Wingman, Video Girl Ai) sur des one shot comme Trop forte et Jiya.

En janvier 2013, Akira Toriyama avait reçu le Prix spécial du 40e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême pour l’ensemble de son œuvre, une première pour un mangaka. En 2019, il avait été fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres à l’Ambassade de France au Japon.

À voir également sur Le HuffPost :

Après « One Piece » sur Netflix, 5 autres séries adaptées de mangas à dévorer en streaming

Le film « Naruto » est en préparation et on connaît le réalisateur qui va l’adapter sur le grand écran