Publicité

Comment est mort Alexandre le Grand ?

Alexandre le Grand est le fils du roi de Macédoine, Philippe II. Il naît en 356 av. J.-C. et, très jeune, fait preuve d'un caractère fort. La légende raconte qu'il parvient même à maîtriser le cheval Bucéphale, jusqu'alors indomptable. C'est ce cheval qui l'accompagnera ensuite dans ses conquêtes. À la mort de son père, Alexandre hérite de la Macédoine, mais il voit plus grand et entreprend de conquérir tout l'Empire perse, principal ennemi de la Grèce. Cet empire est alors dirigé par Darius. En 11 ans, Alexandre conquiert progressivement la Syrie, l’Égypte (il y fonde la ville d'Alexandrie), Babylone, Suse, la Mésopotamie avec Persépolis... Après cette série ininterrompue de victoires, c'est dans la vallée de l'Indus que les troupes gréco-macédoniennes d'Alexandre le Grand trouvent leurs limites. Elles se rebellent contre leur chef, forçant celui-ci à rebrousser chemin.

Alexandre le Grand a conquis un empire mais, encore auréolé de sa victoire de Gaugamèles contre Darius III, il ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Là-bas, bien qu'en infériorité numérique, il a su prendre l'avantage en plaçant habilement ses troupes. Cependant, quand il décide de s'attaquer au prince indien Porus, son armée est déstabilisée par le climat et lassée par ses années de combat. Ils repartent donc vers Babylone et c'est là que meurt Alexandre, dans des circonstances peu claires, en juin 323 av. J.-C. Certaines sources parlent d'une mauvaise fièvre, d'autres d'un empoisonnement. Le conquérant a (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Reconstruction faciale : le visage d'un esclave crucifié sous l'Empire romain révélé
Archéologie : le mystère des momies du "feu" Kabayan aux Philippines
Copernic : comment le mystère de la tombe du célèbre astronome a été résolu
Épicé, arôme de pain grillé : voici le vrai goût du vin de la Rome antique !
Le rôle crucial de Varian Fry qui a sauvé des milliers de vie durant Seconde Guerre mondiale