Publicité

Montres : nouveaux voyages avec Les Cabinotiers de Vacheron Constantin

La tour de l’Île, siège genevois historique de la marque. - Credit:
La tour de l’Île, siège genevois historique de la marque. - Credit:

Repenser, redéfinir, réinventer… Comment surprendre lorsque l'on pratique son art depuis plus de deux siècles ? « Cela n'est jamais évident. Mais sans cette réinvention permanente, nous aurions disparu. Nous nous appuyons sur notre savoir-faire et nos métiers d'art dans un contexte de modernité et de contemporanéité », confie Christian Selmoni, directeur du style et du patrimoine chez Vacheron Constantin. Récemment, la firme à la croix de Malte, la plus ancienne manufacture encore en activité, a présenté une nouvelle collection de ses montres Les Cabinotiers, réalisées en exemplaires uniques. « Ce terme nous vient du XVIIIe siècle, lorsque les horlogers de Genève travaillaient dans les étages les plus élevés des maisons – les fameux cabinets – afin de profiter de la meilleure lumière », poursuit Christian Selmoni. Ce rendez-vous annuel est à l'horlogerie ce que la haute couture est à la mode : une démonstration des possibles à l'attention d'une clientèle initiée prête à débourser plusieurs centaines de milliers d'euros, voire quelques millions, pour les modèles les plus dispendieux.

La gamme met à l'honneur des maîtres guillocheurs, émailleurs, graveurs ou sertisseurs et s'inscrit tous les ans dans un thème. Cette année, les Récits de voyages rendent hommage aux pères fondateurs de la maison, qui ont été les premiers à sillonner les routes au lendemain des guerres napoléoniennes et du congrès de Vienne afin de faire traverser les frontières à la marque et c [...] Lire la suite