Publicité

Montpellier: les parents d'élèves et le personnel d'un collège se mobilisent contre la violence

 (photo d'illustration) - AFP
(photo d'illustration) - AFP

Agressions et faits graves s'accumulent au collège Croix d'Argent de Montpellier depuis la rentrée de septembre, rapportent Midi Libre et France Bleu. Lors d'une conférence de presse, mercredi, les représentants élus du personnel et des parents d'élèves ont dénoncé le sentiment d'insécurité qui augmente au sein de l'établissement.

Selon France Bleu, onze conseils de discipline ont déjà eu lieu depuis septembre. Parmi les faits dénoncés, l'attaque au cutter d'une jeune fille, au sein du collège, en décembre ou encore le viol en dehors de l'établissement, d'une autre collégienne âgée de 13 ans mais pour lequel plusieurs élèves seraient impliqués.

"On est en sous-effectif"

Une délégation de représentants de parents d'élèves et personnel du collège, reçue au rectorat de Montpellier, le 5 janvier dernier, a demandé un renforcement des moyens humains. Les autorités académiques ont cependant refusé de donner des moyens supplémentaires.

"Il y a un surveillant pour 117 élèves, on est en sous-effectif", a déploré Jean-Baptiste Vincensini, professeur d'histoire géographie et représentant du SNES FSU, auprès de France Bleu

Les 10 et 11 février, des réunions publiques seront organisées dans le quartier de la Croix-d'Argent par le maire de Montpellier Michaël Delafosse. L'occasion, pour les parents d'élèves et le personnel de l'établissement de se faire entendre.

Article original publié sur BFMTV.com