Montpellier: une église visée par des dégradations, une enquête ouverte

S.B.-E.
·1 min de lecture
L'enquête a été confiée à la sûreté départementale de l'Hérault. (Photo d'illustration) - Fred Tanneau - AFP
L'enquête a été confiée à la sûreté départementale de l'Hérault. (Photo d'illustration) - Fred Tanneau - AFP

Une enquête pour dégradations volontaires a été ouverte sur une tentative d'incendie qui a visé une église de Montpellier, où ont aussi été découvertes des inscriptions "obscènes", a indiqué ce mercredi le procureur de la République de la ville. Cette enquête a été confiée à la sûreté départementale, a précisé Fabrice Bélargent.

"Plusieurs écrits et dessins à caractère obscènes"

Le procureur de la République de Montpellier a ajouté que "les dégâts matériels causés par l'incendie (étaient) mineurs", ayant touché essentiellement une nappe et un missel. Mais il a fait état, par ailleurs, sans autre précision, de "plusieurs écrits et dessins à caractère obscènes" qui "ont été apposées sur les murs intérieurs de l'édifice".

La tentative d'incendie et ces inscriptions ont été découvertes dans la soirée de mardi par le curé chargé de la paroisse de la Paillade/Mosson, un des quartiers pauvres de Montpellier.

L'église Saint-Paul, détruite par un sinistre en octobre 2009 avait été reconstruite et inaugurée par Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier, en février 2013.

Article original publié sur BFMTV.com