Publicité

Monique Olivier : l’ex-épouse de Michel Fourniret pourrait permettre de résoudre un cold-case vieux de 26 ans

Plus de 26 ans après la disparition de Cécile Vallin, le cold-case pourrait bientôt être résolu. En effet, Monique Olivier devrait bientôt être auditionnée dans cette affaire, comme l’a révélé Le Parisien, le vendredi 26 janvier. Caty Richard, l’avocate du père de la disparue, a fait une demande au pôle cold case de Nanterre. Une démarche qui fait suite à des révélations lors du procès de l’ex-femme de Michel Fourniret. Pour rappel, Cécile Vallin, une jeune fille âgée de 17 ans, a disparu le 8 juin 1997. Elle se trouvait alors à la sortie de Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie). Alors que l’affaire n’a jamais été résolue, des procès-verbaux qui ne figuraient pas dans le dossier et qui ont été évoqués en décembre dernier viennent de relancer la piste de Michel Fourniret. Selon Franceinfo, il s’agirait “de procès-verbaux établis par la gendarmerie de Gedinne, en Belgique, en date du 11 juin 1997, de l’audition de Monique Olivier par les officiers de Police Judiciaire belges en date du 15 septembre 2004 et de l’audition de Monique Olivier par les officiers de Police Judiciaire belges en date du 13 juillet 2005”.

Le père de Cécile Vallin témoigne : “Peut-être qu’il y aura un deuil à faire”.

Invité sur le plateau de Touche pas à mon poste le lundi 29 janvier, Jonathan Oliver, le père de Cécile Vallin est revenu sur l’avancée inespérée de l’affaire. “Ça fait un mois qu’on sait que la disparition de Cécile (...)

Lire la suite sur Closer

Astrologie 2024 : ce signe pour qui la chance va rimer avec santé ce 31 janvier
Cheveux après 50 ans : cette coupe naturellement chic qui peut faire votre bonheur
Astrologie 2024 : ce qui attend le signe des Gémeaux en février sur le plan financier
Prince Harry : cette bonne cause qui le met dans de sales draps
Jean-Jacques Goldman : “Non, non, ce n’est pas un …”, cette question que bon nombre de fans se posent trouve enfin sa réponse