Publicité

Mondiaux de gym: objectif atteint, les Françaises s'assurent un billet pour les Jeux

"Une bonne chose de faite": l'équipe de France féminine de gymnastique s'est qualifiée pour les Jeux olympiques de Paris l'été prochain, grâce à sa septième place lors des qualifications des Championnats du monde, lundi à Anvers. Les Bleues, emmenées par leur leader Mélanie De Jesus Dos Santos, devaient finir dans le top 12 pour qualifier l'équipe pour les JO à domicile. La Martiniquaise et ses coéquipières Marine Boyer, Coline Devillard, Lorette Charpy et Morgane Osyssek assurent par la même occasion un quota de cinq places individuelles pour Paris, l'objectif principal de la compétition pour les Françaises.

"On a fait le plus important qui était de se qualifier pour les Jeux. C'est une bonne chose de faite, on va pouvoir se préparer tranquillement pour Paris", s'est réjouie Coline Devillard. "On était venues pour ça, c'est cool qu'on ait ce ticket", a complété Mélanie "DJDS". "Je suis très contente de mon équipe, on a bien travaillé, c'était dur. Il y avait pas mal de pression mais on a bien géré."

Les Françaises ont totalisé 160,930 points, ce qui leur permet de décrocher la septième place et de disputer la finale par équipes. Trois gymnastes se sont par ailleurs qualifiées pour des finales individuelles: Coline Devillard, médaillée de bronze l'an dernier à Liverpool, disputera de nouveau cette année la finale du saut, Mélanie De Jesus Dos Santos défendra ses chances au concours général et Lorette Charpy aux barres asymétriques. Même si elle s'est félicitée du résultat collectif, Mélanie "DJDS" s'est dite tout de même déçue de sa prestation individuelle. "J'ai loupé une finale aux barres, je n'ai pas fait une très belle poutre", a-t-elle regretté.

"Inespéré"

Lorette Charpy en revanche était aux anges après sa qualification in extremis pour la finale des barres asymétriques, elle qui revient d'une grave blessure à un genou. "C'est vraiment inespéré, certaines personnes m'avaient dit que c'était possible mais je n'y croyais pas. Mais j'étais vraiment contente d'avoir réussi pour l'équipe avant de voir le score et de penser à une éventuelle finale", a-t-elle réagi après son exercice, récompensé de 14,133 points. Dimanche, l'équipe masculine en revanche n'avait pas réussi à se qualifier pour les Jeux de Paris après avoir terminé 19e. A l'issue des deux journées de qualifications féminines, l'Américaine Simone Biles, de retour sur la scène mondiale après une pause de deux ans, a dominé la compétition. Lundi, personne n'a réussi à détrôner la superstar de la gym qui avait cumulé 58,865 points lors de son passage dimanche. Elle a notamment marqué les esprits au concours du saut en réussissant un envol d'une extrême difficulté, un Yurchenko double carpé qui porte désormais son nom.

Elle devance de près de deux points sa compatriote Shilese Jones (56,932 pts) et la Britannique Jessica Gadirova (56,766). La Brésilienne Rebeca Andrade, révélation des JO de Tokyo il y a deux ans, a pris la quatrième place avec 56,599 points. Biles a dominé les qualifications de tous les agrès à l'exception des barres asymétriques, où culmine la Chinoise Qiu Qiyuan, 16 ans.

Article original publié sur RMC Sport