Mondial : l’émir du Qatar brandit un drapeau de l’Arabie saoudite lors de la victoire face à l’Argentine

L’émir du Qatar, Sheikh Tamim bin Hamad al-Thani, salue la foule alors qu’il arrive avec le président de la FIFA, Gianni Infantino, pour le match de football du groupe A de la Coupe du monde 2022 entre le Qatar et l’Équateur au stade Al-Bayt à Al Khor, au nord de Doha, le 20 novembre 2022. (Photo par KARIM JAAFAR / AFP)
KARIM JAAFAR / AFP L’émir du Qatar, Sheikh Tamim bin Hamad al-Thani, salue la foule alors qu’il arrive avec le président de la FIFA, Gianni Infantino, pour le match de football du groupe A de la Coupe du monde 2022 entre le Qatar et l’Équateur au stade Al-Bayt à Al Khor, au nord de Doha, le 20 novembre 2022. (Photo par KARIM JAAFAR / AFP)

COUPE DU MONDE 2022 - Un signe d’amitié envers une nation ennemie. Alors que le Qatar et l’Arabie saoudite ont des relations diplomatiques tendues ces dernières années, les deux pays semblent particulièrement soudés depuis le début de cette Coupe du monde 2022. L’émir qatari a même porté un drapeau saoudien sur ses épaules, avant le match ce mardi 22 novembre entre l’Arabie saoudite et l’Argentine.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo du Tweet ci-dessous, l’émir Tamim bin Hamad Al Thani a enroulé le drapeau vert autour de ses épaules dans le stade Lusail de Doha avant de saluer la foule en délire.

Comme de bons copains

Leur rapprochement a déjà été remarqué à la cérémonie d’ouverture où Mohammed Ben Salman (MBS) était assis juste à côté de l’émir. Dimanche, l’émir et le prince héritier saoudien ont même été aperçus bras dessus, bras dessous.

C’est « particulièrement fou » pour ces deux États du Golfe qui « ont dépensé des fortunes pour se concurrencer et s’attaquer », fait remarquer dans un Tweet Adam Crafton, reporter pour le site américain The Athletic. Dès son arrivée au pouvoir à l’été 2017, MBS a imposé un embargo à son voisin et a rompu leurs relations diplomatiques. C’est seulement la deuxième fois que les deux dirigeants s’affichent ensemble depuis la reprise de leur relation en 2021.

« Cette image des deux monarques du Qatar et de l’Arabie saoudite réunis confirme une forme de réconciliation, sinon de coopération des pays du Golfe », a analysé dans le magazine So foot David Rigoulet-Roze, chercheur et universitaire spécialiste des équilibres géopolitiques au Moyen-Orient.

Les Green Falcons d’Arabie saoudite ont marqué l’Histoire ce mardi en venant à bout (1-2) de l’Argentique au stade Lusail pour leur premier match du mondial de football. L’Arabie saoudite, qui participait à sa sixième Coupe du monde n’avait jamais gagné un match d’ouverture. L’équipe saoudienne, qui fait partie du groupe C, doit également affronter la Pologne et le Mexique.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi