Tout le monde ment (France 2) - Vincent Elbaz : "Columbo m’a beaucoup inspiré pour composer cet enquêteur"

Gilles Gustine/FTV/CPBfilms

Vous n’aviez plus tourné dans un téléfilm depuis 2010.Qu’est-ce qui vous a donné envie de revenir ?

Vincent Elbaz : Je choisis les projets qui me plaisent le plus et ne fais rien quand je crois ne pas pouvoir apporter quelque chose en tant qu’acteur. Ce scénario m’emmenait vers un type de rôle que je n’avais jamais tenu. Le producteur et l’auteur tentent de réinventer la figure de l’enquêteur, avec un flic qui s’attaque aux grands de ce monde, ceux qui passent habituellement à travers les gouttes. Ce challenge m’a semblé intéressant.

Que pensez-vous de cet enquêteur pour le moins spécial ?

Vincent Verner a beaucoup de mal à communiquer avec les autres, car il est incapable de mentir et dit toujours ce qu’il pense à tout le monde. Pourtant, le mensonge est parfois une forme de délicatesse. Ce flic est un peu fantaisiste, lunaire et original. À tel point que l’on se demande toujours comment il va réagir et se comporter !

Justement, n’aurait-il pas un petit air de Columbo ?

Oui ! (Rires) D’ailleurs, il y a une légère référence au lieutenant, dans une scène où je fais semblant de partir. Si Columbo est si plaisant à regarder, c’est grâce à la manière de jouer de Peter Falk : elle m’a beaucoup inspiré dans ma composition de cet enquêteur, qui peut parfois ressembler à l’idiot du village.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi