Publicité

Le module spatial japonais a aluni avec un très haut degré de précision

L'objectif de faire alunir ce module dans un rayon de 100 mètres par rapport à sa cible, comparé à plusieurs kilomètres en général pour les missions lunaires, a été atteint.

Le petit engin spatial japonais SLIM a honoré son surnom de "Moon Sniper" : il s'est posé le 20 janvier sur la Lune à 55 mètres de sa cible, soit un très haut degré de précision, a annoncé le 25 janvier l'agence spatiale japonaise (Jaxa).

L'objectif de faire alunir ce module dans un rayon de 100 mètres par rapport à sa cible, comparé à plusieurs kilomètres en général pour les missions lunaires, a ainsi été atteint. "SLIM a réussi à se poser en douceur et avec une haute précision (...), la distance de son point d'alunissage par rapport à la cible a été confirmée à 55 mètres", a dit la Jaxa.

Le module aurait même pu alunir avec encore davantage de précision sans un problème moteur dans les dernières dizaines de mètres de sa descente, qui a pu légèrement l'écarter de sa cible, a estimé jeudi Shinichiro Sakai, responsable du projet SLIM (Smart Lander for Investigating Moon).

La Jaxa a aussi publié jeudi de premières images de cet alunissage historique pour le Japon, devenu le cinquième pays au monde à réussir à se poser sur le satellite naturel de la Terre après les Etats-Unis, l'URSS, la Chine et l'Inde. L'une de ces photos, en couleur, montre le petit module SLIM (2,4m de long, 1,7m de large et 2,7m de haut) visiblement intact et posé avec une légère inclinaison sur un sol lunaire rocailleux.

Une relance de SLIM bientôt tentée

Mais l'exploit nippon a été accompagné d'un bémol : SLIM n'a pas pu utiliser ses panneaux solaires immédiatement après son alunissage, ce qui a contraint la Jaxa à couper son alimentation électrique moins de trois heures après, pour économiser ses batteries en vue d'un éventuel redémarrage.

La Jaxa espère toujours pouvoir rallumer SLIM quand l'angle du Soleil aura changé dans la zone de son alunissage, permettant aux rayons solaires d'atteindre ses panneaux photovoltaïques. "D'après nos estimations actuelles, nous nous préparons à relancer les opérations de la sonde d'ici le 1er février", a précisé la Jaxa.

SLIM a aluni dans un petit cratèr[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi