Quand le « modèle kazakhstanais » vole en éclats

Le transfert du pouvoir autoritaire kazakhstanais fut vu comme exemplaire parmi les pays post-soviétiques non démocratiques : il démontrait la possibilité d'une continuité paisible et d'une stabilité des autocraties électorales… jusqu'au 2 janvier 2022. Que s'est-il passé ? En quelques jours le pays, a plongé dans un chaos de manifestations violentes, d'émeutes et de pillages massifs que la police locale n'est pas parvenue à arrêter.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles