Mobilisation. La disparition de l’étudiante Diary Sow à Paris bouleverse le Sénégal

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

À la rentrée, la jeune et brillante étudiante sénégalaise Diary Sow n’est jamais arrivée jusqu’à sa salle de classe préparatoire du prestigieux lycée Louis-le-Grand. Les Sénégalais du pays et de la diaspora se mobilisent.

“Diary, le mystère”, titre le journal sénégalais Enquête. C’est le 4 janvier, jour de rentrée scolaire au lycée Louis-le-Grand, à Paris, que Diary Sow a cessé de donner de nouvelles à ses proches. L’absence de la jeune Sénégalaise de 20 ans, décrite comme sérieuse et assidue, a rapidement inquiété les professeurs de la prestigieuse classe préparatoire.

Depuis dix jours, à Paris, la communauté sénégalaise s’est mise en action. Des flyers ont été distribués dans le XIIIe arrondissement, où résidait Diary Sow, nous rapporte le quotidien de Dakar Le Soleil, tandis qu’au Sénégal, l’absence de “la meilleure élève du pays” est devenue une préoccupation nationale et fait les gros titres de la presse.

Un parcours modèle

La souffrance des parents de Diary Sow, qui se sont récemment exprimés dans Le Quotidien, est partagée par beaucoup de Sénégalais. Alors que sur Twitter, les internautes clament Bring back our daughter, Diary Sow [“Ramenez notre fille, Diary Sow”], et partagent des photos d’elle, chacun tente de se mobiliser à sa manière.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :