Publicité

MMA: "Je vais le stopper avant les 25 minutes", Poirier affiche sa confiance avant d’affronter Saint Denis

C’est un choc qui peut propulser Benoît Saint Denis dans une autre dimension. Après une série de victoires spectaculaires, le Français a rendez-vous avec Dustin Poirier, le 9 mars lors de l’UFC 299 à Miami. L’occasion pour celui qui se fait surnommer "God of War" de frapper un grand coup en Floride, face à une star de l’organisation US.

Mais l’Américain de 35 ans (29 victoires, 8 défaites) attend de pied ferme l’ancien militaire des forces spéciales, persuadé de pouvoir le neutraliser dans l’octogone. "Je vais le stopper avant les 25 minutes. Je pense que je peux le soumettre ou le mettre KO", a lancé Poirier lors de son passage dans The MMA Hour, l’émission animée par le journaliste Ariel Helwani.

>> Découvrez les offres de RMC Sport et suivez l'UFC en exclusivité

"Je vais être celui qui va juger s’il est prêt"

"Il a une grosse hype en Europe, il semble être une star là-bas depuis que le MMA a été légalisé, a poursuivi The Diamond (son surnom). Il a fini cinq mecs de suite, l'UFC l'aime bien, il attire l'attention, donc je vais être celui qui va juger s'il est prêt (pour prétendre au titre)."

Malgré son assurance affichée, Dustin Poirier a bien conscience que BSD (13 victoires, 1 défaite, 1 sans décision), de sept ans son cadet, peut lui poser des soucis dans la cage: "Il a l'air solide physiquement, il réussit des takedowns dans chacun de ses combats, il a un bon judo, un bon ju-jitsu, des gros kicks avec beaucoup de puissance. C'est un mec très dangereux. Sa meilleure qualité, je pense, c'est son mental. Quand il est dans la cage, c'est vraiment pour en découdre."

"Ce gars est un jeune lion affamé"

Malgré le risque encouru face au destructeur français, Poirier a choisi de relever le challenge proposé par l’UFC. Quitte à passer un mauvais moment à Miami: "J'ai 35 ans, ce gars est un jeune lion affamé enchaînant les victoires. Quelqu'un m'avait offert une opportunité (d'arriver au sommet), et je respecte le jeu, donc je fais de même."

En cas de victoire, et encore plus avec la manière, Benoît Saint Denis (actuel n°12) pourrait faire un bond vers les sommets de la catégorie lightweight, aujourd'hui dominée par Islam Makhachev. Mais Dustin Poirier, qui occupe la 4e place du classement, affirme ne pas s’en préoccuper: "Les classements? Je pense que c'est surtout pour les fans. N'importe quel combattant dans le top 15, et même en dehors, peut remporter un combat contre n'importe qui".

Article original publié sur RMC Sport