Missile tombé en Pologne : l’Élysée appelle à la « plus grande prudence » sur l’origine du tir

© REUTERS/Kacper Pempel

L’Élysée appelle à « la plus grande prudence » sur l’origine du missile qui a frappé la Pologne à quelques kilomètres de la frontière avec l’Ukraine . La présidence française a en effet indiqué mercredi, dans un communiqué dont se fait l’écho l’AFP, que « beaucoup de pays » de la région possédaient ce type d’armement : « Il est logique qu'on aborde la question avec la plus grande prudence (...) Beaucoup de pays disposent du même type d'armements et donc identifier le type de missile n'est pas forcément identifier l'acteur qui l'a mis en œuvre. » La France a encore mis en garde contre un risque « d’escalade important ».

« Improbable » que le missile vienne de Russie

La veille, le président polonais Andrzej Duda se montrait déjà prudent sur l’origine du tir assurant qu’il n’avait pour l’instant pas de « preuve équivoque ». Mais il a toutefois informé que l’engin serait « très probablement de fabrication russe ». D’autres pays occidentaux ont apporté leur soutien à la Pologne, conservant le même doute sur l’origine du tir.

En marge du sommet du G20 à Bali, le président américain Joe Biden a jugé « improbable » que cela vienne de la Russie. Mais il a promis que les États-Unis détermineront « ce qu’il s’est passé », a-t-il évoqué après une réunion avec les grandes puissances du G7 (États-Unis, France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Canada, Japon).

Lire aussi - G20 : les dirigeants font pression sur la Russie pour mettre fin à la guerre avec l'Ukraine

Pour rappel, un missile est t...


Lire la suite sur LeJDD