Publicité

Missile en Biélorussie : Kiev « n’exclut pas une provocation » russe

Des traînées de missiles sont vues dans le ciel au-dessus de Kiev le 29 décembre 2022 au milieu de l'invasion russe de l'Ukraine (photo d'illustration).   - Credit:SERGEI SUPINSKY / AFP
Des traînées de missiles sont vues dans le ciel au-dessus de Kiev le 29 décembre 2022 au milieu de l'invasion russe de l'Ukraine (photo d'illustration). - Credit:SERGEI SUPINSKY / AFP

Un missile lancé par un système de défense antiaérienne S-300 « en provenance du territoire ukrainien » a été abattu dans la matinée du jeudi 29 décembre sur le territoire de la Biélorussie, selon un communiqué diffusé par le ministère de la Défense biélorusse. La Biélorussie a convoqué dans l'après-midi l'ambassadeur ukrainien à Minsk pour « protester » contre ce tir. « La partie biélorusse a exigé de mener immédiatement une enquête approfondie sur les circonstances du tir de ce missile, de punir les responsables et de prendre des mesures globales pour empêcher de tels incidents à l'avenir, qui pourraient avoir des conséquences catastrophiques », a indiqué la diplomatie biélorusse dans un communiqué.

La réponse de Kiev n'a pas tardé : « La partie ukrainienne n'exclut pas une provocation délibérée de l'État terroriste russe, qui a tracé une telle route pour ses missiles de croisière afin de provoquer leur interception dans l'espace aérien au-dessus du territoire de la Biélorussie », a indiqué le ministère ukrainien de la Défense dans un communiqué, se disant par ailleurs « prêt » à participer à une enquête sur les circonstances de cet « incident ».

Aucune victime annoncée

Un compte Telegram proche des autorités, repris par l'agence de presse d'État Bêla, a diffusé des photos de fragments de missiles dans un champ. Les autorités ont indiqué ne pas disposer d'informations quant à d'éventuels blessés ou dégâts.

En novembre, la chute d'un missile sur un village po [...] Lire la suite