Publicité

La Miss Japon Carolina Shiino renonce à son titre, le pays n’aura pas de représentante en 2024

Critiquée en raison de ses origines ukrainiennes, c’est une autre affaire qui l’a forcée à rendre sa couronne.

INTERNATIONAL - Un petit tour et puis s’en va. La Miss Japon Carolina Shiino, élue le 22 janvier dernier, a annoncé ce lundi 5 février qu’elle rendait sa couronne après deux semaines de polémiques. En conséquence, le pays a décidé de ne pas avoir de représentante en 2024.

Tout a commencé une dizaine de jours plus tôt. Carolina Shiino, jeune femme de 26 ans, remporte la couronne et écrit l’histoire : c’est la première reine de beauté japonaise à ne pas être née sur le territoire. Elle est en effet d’origine ukrainienne, et est arrivée au Japon à l’âge de 5 ans. Elle a ensuite pris le nom de famille de son beau-père, un Japonais, et a été naturalisée en 2022.

Mais tout de suite, de nombreuses voix s’élèvent sur fond de xénophobie, estimant qu’elle ne représente pas la population puisqu’elle n’a pas les traits physiques habituellement attendus des Japonaises. Malgré la polémique, elle tient bon.

Relation avec un homme marié

Mais quelques jours plus tard, une autre polémique l’éclabousse. Un tabloïd révèle que Carolina Shiino entretient une relation avec un homme marié. Dans un premier temps, raconte la BBC, les organisateurs du concours ont expliqué que la jeune femme n’était pas au courant de son statut marital.

Mais lundi, la nouvelle Miss a fait machine arrière et a reconnu les faits. « Je suis vraiment désolée pour tous les problèmes que j’ai causés et d’avoir trahi tous ceux qui me soutenaient », a-t-elle écrit dans un communiqué, ajoutant avoir dans un premier temps agi dans la panique et la peur.

Épilogue de cette histoire, les organisateurs ont décidé qu’il n’y aurait tout simplement pas de Miss Japon en 2024. Il a été choisi de ne pas la remplacer par une de ses dauphines, pour ne pas appuyer les commentaires xénophobes qui ont suivi son élection, selon Libération.

À voir aussi sur Le HuffPost :

« Anatomie d’une chute » : Swann Arlaud pense savoir pourquoi il est devenu un « sex-symbol » aux États-Unis

L’ex-président du Chili Sebastian Piñera décède dans un accident d’hélicoptère

VIDÉO - Eve Gilles (Miss France 2024), folle soirée avec Vaïmalama Chaves en décolleté XXL et Delphine Wespiser, 100% blonde