Publicité

Miss France, du rififi en coulisses : pestes, compétition... Une ex-Miss balance sur l'ambiance

Il ne reste que quelques semaines de règne à Diane Leyre avant de transmettre son titre de Miss France, couronne et écharpe comprises. Le samedi 17 décembre prochain, 30 candidates défileront et s'exprimeront sur la scène de la salle de spectacle M.A.CH 36 située dans la ville de Déols, au nord de Châteauroux, en région Centre-Val de Loire pour tenter de convaincre le jury et les téléspectateurs de devenir Miss France 2023. Un concours que regarderont sûrement les anciennes lauréates avec beaucoup de bienveillance et d'émotion, contrairement à l'ambiance qui règne apparemment dans les coulisses.

Sonia Rolland, Miss France 2000, en sait quelque chose. A seulement 18 ans, la jeune femme était élue par le public après une intense préparation dans les strass, les paillettes... et les chamailleries ! Si du temps où Sylvie Tellier était encore directrice de comité, l'entente était au beau fixe entre les candidates, ce n'était pas le cas l'année de l'élection de Sonia Rolland. La star de Tropiques criminels qui passe derrière la caméra à Angoulême. Celle qui fut Miss Bourgogne désire mettre en images l'année particulière qu'elle a traversée et les coulisses : "C'est un univers qui ressemble à la société" a-t-elle confié à Charente Libre.

Si en règle générale, la meilleure gagne, la plus manipulatrice et calculatrice peut aussi tirer son épingle du jeu. Sonia Rolland est catégorique : les coulisses de Miss France, "on...

Lire la suite


À lire aussi

Miss France : Du chantage fait aux lauréates pour les concours internationaux ? Une ex-miss balance
Miss France : Florentine Somers peste ? Clémence Botino évoque les coulisses
Elodie Gossuin n'a "plus rien d'une Miss France" : son mari Bertrand balance !