Publicité

Minority Report : faites pause à 22 minutes et 17 secondes, cette réplique a dû être tournée plus de 50 fois !

Twentieth Century Fox
Twentieth Century Fox

Minority Report est un film visionnaire, basé sur un livre qui ne l'est pas moins ! Mais sachez qu'un univers avec des termes assez techniques comme celui-là nécessite une bonne diction de ses acteurs. Une bonne diction que ce jour-là l'acteur Colin Farrell (Danny Witwer) n'était pas en état d'avoir !

Les prédictions du film existent désormais dans la réalité, la preuve !

A cette époque, Farrell est en proie à ses vieux démons : la drogue et l'alcool. Et si vous faites pause dans le film à exactement 22 minutes et 17 secondes, vous entendrez une réplique parfaitement dite mais qui, en coulisses, a été un calvaire à sortir. Colin Farrell avait raconté l'anecdote au Mirror en 2019 :

"Il y avait des jours difficiles [sur Minority Report]. Je leur ai demandé avec beaucoup d'arrogance qu'ils ne me fassent pas travailler le lendemain de mon anniversaire. J'ai supplié : 'Ne me faites pas travailler le 1er juin, car mon anniversaire est le 31 mai'. Je pensais qu'un film à 100 millions de dollars entendrait au moins cette demande, mais j'ai travaillé. Et j'avais eu une nuit agitée sans dormir."

J'avais une réplique : 'Je suis sûr que vous comprenez l'inconvénient légal de la méthodologie de précrime ?' Je m'en souviens 16 ans après, car j'ai été pris d'une anxiété panique. Elle devrait être gravée sur ma tombe.

Lire la suite sur AlloCiné

"C'est celui qui maîtrise le mieux le langage du cinéma" : pourquoi Steven Spielberg est le plus grand raconteur d'histoires

Demain nous appartient : ce qui vous attend dans l'épisode 1572 du mercredi 6 décembre 2023 [SPOILERS]

A voir au cinéma : vous aimez les films de Kechiche ? L'Enfant du paradis va vous enthousiasmer

Ici tout commence : ce qui vous attend dans l'épisode 811 du mercredi 6 décembre 2023 [SPOILERS]

A voir au cinéma : Migration, un film d'animation avec des canards, par le studio de Super Mario Bros.

Ce soir sur Netflix : 6 épisodes à peine pour une pépite haletante et bouleversante notée 4,1 sur 5