Ukraine: la ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna à Odessa malgré des frappes russes

Catherine Colonna à Odessa le 26 janvier 2023  - Twitter / Catherine Colonna
Catherine Colonna à Odessa le 26 janvier 2023 - Twitter / Catherine Colonna

Catherine Colonna en a elle-même fait l'annonce sur son compte Twitter. La cheffe de la diplomatie française est arrivée jeudi à Odessa, dans le sud-ouest de l'Ukraine, pour afficher le soutien de Paris au moment où la ville était touchée par une nouvelle salve de missiles russes.

"A Odessa! Pour marquer le soutien de la France à la souveraineté de l'Ukraine, aujourd'hui comme hier", a tweeté la ministre des Affaires étrangères, alors que deux sites énergétiques essentiels de la région ont été endommagés par des frappes.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Merci pour votre visite courageuse", a répondu sur le même canal son homologue ukrainien Dmytro Kouleba, jugeant le soutien français "crucial" alors qu'approche le premier anniversaire de l'invasion du pays par la Russie.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Faire le point sur les besoin de l'Ukraine

La ministre française avait fait escale mercredi soir en Moldavie avant de se rendre jeudi dans la ville portuaire. Son arrivée a été retardée en raison de la nouvelle salve de missiles russes qui a fait au moins un mort et provoqué des pannes de courant.

Les deux ministres feront notamment "le point sur les besoins immédiats et urgents des Ukrainiens en matières militaire et civile", a indiqué une source diplomatique.

Il s'agit d'approvisionner les Ukrainiens en matériels qui soient "cohérents avec leurs besoins", a-t-elle précisé, ajoutant que le président ukrainien Volodymyr Zelensky n'avait "pas exprimé de besoin de chars (français) Leclerc" pour des raisons "évidentes", à savoir des problématiques de logistique, d'entretien et de stocks.

"Pour une armée, quelle qu'elle soit, avoir dans ses forces 10 types de chars différents, crée une équation logistique qui est quasiment insoluble", a mis en avant cette source, insistant sur le fait que les Ukrainiens "voulaient depuis le départ" des chars Leopard 2 que l'Allemagne a finalement promis, mercredi, de livrer à l'Ukraine.

C'est la quatrième visite de Catherine Colonna dans le pays depuis le déclenchement de la guerre par la Russie le 24 février 2022.

Visite symbolique

La visite à Odessa est hautement symbolique alors que le centre historique de la célèbre ville des bords de la mer Noire a été inscrit mercredi sur la liste du patrimoine mondial en péril de l'Unesco, en raison des "menaces de destruction" planant sur ce site.

Odessa, c'est aussi "la porte d'entrée pour la déstabilisation encore plus forte de la Moldavie, de la Roumanie, et du territoire européen dans son ensemble" qu'il faut donc absolument protéger, a expliqué la source diplomatique.

Catherine Colonna devait aussi visiter un centre de réfugiés venus de Kherson (sud), dans lequel opère un certain nombre d'ONG soutenues financièrement par le ministère, a également indiqué cette source.

Article original publié sur BFMTV.com