Publicité

"Le ministère de l’Agriculture fait faire des décrets pour sortir le nitrite de sodium de la liste officielle des poisons et l’autoriser dans le jambon"

C’est en 1924 que les charcutiers industriels américains introduisent le nitrite dans la production de la viande contre l’avis des médecins qui clament "à la honte et au scandale" souligne Guillaume Coudray. "Les industriels de Chicago, très puissants, réussissent à faire en sorte que ça devienne la norme."

10 ans plus tard, ce sont les Allemands qui introduisent le nitrite, au nez et à la barbe des Français, qui craignent la concurrence déloyale. Le Ministère français de la Santé s’oppose à l’utilisation du nitrite. C’est en 1964, que le Ministère de l’Agriculture, pour des raisons de concurrence, bafoue l’avis des autorités de santé pour imposer l’utilisation du nitrite de sodium. "Il a fallu faire des décrets pour sortir le nitrite de sodium de la liste officielle des poisons et l’autoriser à très petites doses dans le jambon."

Dans son second ouvrage "Nitrites dans la charcuterie : le scandale", Guillaume Coudray, journaliste d'investigation, dénonce les lobbies de la viande transformée et l'utilisation abusive du nitrite et nitrate dans la fabrication des charcuteries.