Publicité

La militante écologiste Greta Thunberg inculpée pour une manifestation à Londres

La militante suédoise avait été arrêtée ce mardi lors d’une manifestation à Londres contre l'industrie pétrolière et gazière. Elle sera jugée le 15 novembre pour trouble à l’ordre public.

La militante écologiste Greta Thunberg a été inculpée ce mercredi pour trouble à l'ordre public après avoir participé à une manifestation en marge d'une conférence de l'industrie pétrolière et gazière mardi à Londres, a annoncé la police.
La Suédoise de 20 ans, qui avait été arrêtée hier par la police, a été libérée sous contrôle judiciaire et comparaîtra devant un tribunal londonien le 15 novembre. Elle fait partie d'un groupe de 26 personnes inculpées pour cette manifestation, à laquelle avaient participé plusieurs centaines de protestataires.

Déjà arrêtée en janvier

Formellement, Greta Thunberg est poursuivie pour ne pas s'être pliée à l'injonction de la police de ne pas bloquer la rue où se déroulait cette action de protestation contre la tenue - dans un hôtel du quartier cossu de Mayfair - de l'Energy Intelligence Forum, qui réunit les dirigeants des grandes compagnies productrices d'hydrocarbures.

Il y a une semaine, la jeune femme avait déjà écopé d'une amende à Malmö pour "désobéissance à l’ordre public", en raison d’une action de désobéissance civile menée fin juillet dans cette ville du sud de la Suède.

En janvier, elle avait également été emmenée de force par des policiers hors d'une manifestation contre le recours au charbon en Allemagne.

"Derrière ces portes closes (...) des politiciens sans carrure concluent des accords et des compromis avec les lobbyistes du secteur destructeur des combustibles fossiles", avait dénoncé Greta Thunberg avant son arrestation.

Le patron de la compagnie pétrolière saoudienne Aramco, Amin Nasser, a réaffirmé au cours de la conférence que "de nouveaux investissements" dans les hydrocarbures étaient nécessaires pour contrer le déclin des champs pétrolifères vieillissants.
Les manifestants critiquaient également le fait que le président de la COP28 ne soit autre que le patron de la compagnie pétrolière des Émirats arabes unis, Sultan al-Jaber. La Conférence annuelle des Nations unies sur le climat doit ainsi se dérouler du 30 novembre au 12 décembre à Dubaï.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Greta Thunberg condamnée à une amende par un tribunal suédois