Mila de nouveau cyberharcelée: "Je ne laisserai rien passer"

·1 min de lecture
Mila, menacée de mort pour ses diatribes contre l'islam, arrive au tribunal de Paris, le 3 juin 2021 - Bertrand GUAY © 2019 AFP
Mila, menacée de mort pour ses diatribes contre l'islam, arrive au tribunal de Paris, le 3 juin 2021 - Bertrand GUAY © 2019 AFP

C'est un nouveau combat judiciaire pour l'adolescente sous protection. Mila a confirmé à BFMTV qu'elle a déposé plainte contre la chanteuse iambillies, après des insultes proférées en ligne par cette dernière.

"Cette personne qui me harcèle continue encore sans s’arrêter, tout en aggravant son cas et que je ne laisserai rien passer. Pas une seule miette de ses paroles haineuses", a expliqué la jeune femme dans un message transmis à notre rédaction.

La chanteuse iambillies - aux quelque 331.000 abonnés sur Instagram, 1,4 million sur TikTok - voyant que Mila suivait son live sur les réseaux sociaux, avait lancé, à son encontre: "Personne te veut. Les putains d'islamophobes ils croient que je suis leur pote? Reste pas dans mon live. Elle est malade (...) La prochaine fois tu boiras de la javel ça ira plus vite, et reviens pas dans mon live".

876450610001_6280348122001

Pour Mila, "les égéries de la musique française et surtout de la jeunesse ne doivent pas ressembler à ça". Elle s'en prend au label Black Star France, celui de la chanteuse, déclarant qu'il était "inadmissible" de produire "des artistes aussi dangereux".

La jeune femme a déjà remporté deux procès pour cyberharcèlement.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles