Mike Horn, Survivre à l'impossible : "Mes filles m’ont convaincu de travailler avec RMC Découverte"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Qu’est-ce qui vous a finalement décidé à refaire de la télévision ?

Mike Horn : C’est vrai, je ne pensais pas y revenir un jour. Avec mes différentes émissions sur M6, j’étais devenu Mike Horn l’animateur, et je n’étais plus Mike Horn l’explorateur. J’avais, en quelque sorte, perdu mon identité. Et puis un jour, mes filles, après être tombées sur des milliers d’heures d’images accumulées en trente années d’expéditions, m’ont convaincu de travailler avec RMC Découverte, qui nous laisse une grande liberté. Entre ces images et ce que font Annika et Jessica sur les réseaux sociaux, on peut amener un public plus jeune à regarder des contenus authentiques à la télé. Et donner envie à chacun de traverser son petit pôle Nord personnel

Un moyen, aussi, d’alerter sur l’urgence à préserver la planète ?

En 2006, au pôle Nord, déjà, j’ai fait une piste d’atterrissage pour un avion russe. Il y avait, à l’époque, 2,58 mètres d’épaisseur de glace. En 2019, là où je suis tombé dans l’eau et ai frôlé la mort, la glace ne faisait plus que 8 cm d’épaisseur. Un tel écart en quatorze ans, c’est édifiant ! Ce que j’ai vécu est un appel à la vérité. Dommage que les 8 milliards d’humains sur Terre n’aient pas vu ça.

À lire également

Mike Horn : les mots ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles