Publicité

Mika de retour dans "The Voice" : "L'émission a beaucoup changé, c'est à la fois plus amusant mais aussi plus compétitif"

Écoutez la première (grande) voix de
Écoutez la première (grande) voix de "The Voice" 2024 sur TF1 - TF1

Après cinq ans d'absence et trois victoires, Mika est de retour dans "The Voice" sur TF1 ce samedi 10 février 2024.

Mika is back. Ce samedi 10 février 2024, les téléspectateurs de TF1 retrouveront l'emblématique chanteur libano-américano-britannique dans l'un des fauteuils rouges de "The Voice". Après cinq ans d'absence, le chanteur de 40 ans qui avait participé à la saison "All-Stars" en 2021, fait ainsi son grand retour dans la compétition musicale produite par ITV Studios France. Troisième coach le plus titré en France avec 2 victoires à son actif derrière Florent Pagny (5 victoires) et Zazie (3 victoires), Mika s'est dit "vraiment curieux" de revivre l'expérience lors d'une conférence de presse à laquelle puremédias.com a assisté en janvier dernier.

"L'esprit, le feeling et l'énergie ont changé"

"J'ai fait une belle pause, je me demandais si ça avait beaucoup changé", a-t-il expliqué. "Et je me suis rapidement rendu compte que beaucoup de choses avaient changé. L'esprit, le feeling et l'énergie ont changé. Les gens qui se présentent sont plus éclectiques, plus liés avec ce qu'il se passe à l'extérieur musicalement parlant. Je trouve que l'énergie est différente. C'est à la fois plus amusant et plus compétitif, mais sans malice, sans méchanceté. Ça va très très vite, il y a des jeux de mots qui passent à 100km/h à l'heure".

Au cours de ce point presse, celui qui a également officié en tant que juré dans "X Factor" en Italie et qui a été directeur artistique à la "Star Académie" au Québec est revenu sur la...

Lire la suite


À lire aussi

"Qui est cet énorme beauf qui fait honte aux hommes ?" : Matthieu Delormeau étrille Jacques Cardoze, qui menace de porter plainte pour diffamation
"Ce ne sont pas des sorcières, ce sont des violeurs" : Alexandra Lamy soutient Judith Godrèche et charge Anny Duperey, qui tempère ses propos polémiques
Festival de Cannes : Delphine Ernotte visée par une plainte pour "détournement de fonds" et "abus de confiance"