Migrants à Calais: Xavier Bertrand souhaite que les Anglais "changent d'attitude"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Xavier Bertrand sur BFMTV ce dimanche. - BFMTV
Xavier Bertrand sur BFMTV ce dimanche. - BFMTV

Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France, s'est emporté, ce dimanche, sur BFMTV, contre le Royaume-Uni concernant le trafic migratoire dans la Manche, demandant aux Anglais de "chang[er] d'attitude":

"Les Anglais ça commence à bien faire. Cela fait cinq ans, depuis que je suis élu à la tête de la région, que je dis très clairement que s'ils ne veulent pas faire le travail qui est le leur, on leur rend leur frontière."

Le candidat à la présidentielle, invité de BFM Politique, a ainsi indiqué à plusieurs reprises souhaiter "dénoncer les accords du Touquet", afin d'obliger le Royaume-Uni à se remettre "à table des négociations".

Les accords du Touquet sont un traité signé en 2003 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, visant à contrer la montée en puissance du phénomène de l'immigration clandestine au Royaume-Uni, en renforçant les contrôles au départ de la France. Ils statuent notamment sur la frontière entre la France et le Royaume-Uni, qui se situe donc sur le sol français.

Des moyens "dérisoires"

Pour Xavier Bertrand, les moyens mis en œuvre pour enrayer le passage des migrants de la France au Royaume-Uni "sont dérisoires". "Il y a régulièrement des victimes, on attend quoi?", a-t-il ajouté, agacé.

Le démantèlement de la jungle de Calais en 2016, qui a permis de faire baisser le nombre de migrants dans la ville, n'a par ailleurs pas suffi, selon lui: "Depuis quatre ans et demi, Emmanuel Macron ne veut pas nous aider à régler le problème à 100%. (...) On nous dit: 'Ecoutez, il y avait 9000 migrants, vous en avez dix fois moins aujourd'hui, ça suffit'. Que l'on applique la loi de la République."

Ce n'est pas la première fois que Xavier Bertrand fustige le comportement des Britanniques et souhaite la renégociation des accords du Touquet. Depuis 2016, et le vote du Brexit, le président des Hauts-de-France exhorte à engager un "bras de fer" avec le Royaume-Uni.

En 2020, plus de 9500 traversées ou tentatives de traversée migratoires de la Manche par la mer ont été recensées par les autorités françaises, quatre fois plus qu'en 2019.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles