Migraine : 11 millions de personnes concernées, mais ce n’est pas une fatalité

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Les femmes ne sont pas les seules concernées par la migraine
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La migraine est une maladie neurologique victime de nombreuses idées reçues. Prise en charge, symptômes, traitements, on fait le point.

Méconnue et mal soignée, la migraine est un calvaire pour les concernés. Les pénibles maux de tête, qui surviennent par crises, sont parfois accompagnés de nausées ou d’une intolérance au bruit ou à la lumière. L’Assurance maladie estime que près de 11 millions de Français sont concernés, 12% des adultes et 5 à 10% des enfants.

Il n’y a qu’un seul type de migraine

Faux. On distingue deux principaux types de crises migraineuses : les crises de migraine sans aura, et les crises de migraine avec aura, c’est-à-dire accompagnées ou précédées par des troubles neurologiques transitoires.

  • Les crises de migraine sans aura

Ce sont les plus courantes. La douleur survient généralement d’un seul côté de la tête, au niveau d’une tempe ou au-dessus d’un œil. Le côté atteint peut varier d’une crise à l’autre. Parfois, la douleur est ressentie sur les deux côtés ou à l’arrière de la tête, voire de façon diffuse.

  • Les crises de migraine avec aura

"Chez 20 à 30% des migraineux, la céphalée est précédée ou s’accompagne d’une aura, un trouble neurologique transitoire entièrement réversible", détaille l’Inserm. Parmi ces auras : des troubles visuels, sensitifs, du langage et/ou de la parole, ou bien encore des troubles moteurs.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "En respectant la règle des quatre S, 70% des risques de migraine disparaissent"

La migraine ne touche que les femmes

Faux. La migraine peut concerner tout le monde. Les femmes sont davantage touchées (20%), mais les hommes aussi (10%). Le plus souvent, il s’agit d’adultes âgés de 30 à 40 ans. Mais, la maladie peut persister à un âge beaucoup plus avancé.

Les enfants ne sont pas épargnés : environ 5% d’entre eux souffriraient de migraine avant la puberté et l’incidence de la maladie augmente après.

La durée d’une crise dure quelques minutes

Faux. La durée d’une crise est dans la majorité des cas inférieure à six heures et peut durer encore moins longtemps grâce aux traitements. Chez environ 15% des patients, elle dépasse 24 heures.

La fréquence des crises peut varier de quelques épisodes par an à plusieurs par mois. Environ 1 à 2% de la population générale a des migraines qui surviennent plus de 15 jours par mois depuis au moins trois mois. On parle alors de migraine chronique.

Une prédisposition génétique est en cause

Vrai mais…Plusieurs variants génétiques ont été identifiés comme favorisant l’apparition de la migraine. Cependant, d’autres facteurs peuvent favoriser le déclenchement d’une crise comme un surmenage, un changement climatique ou alimentaire ou encore des variations émotionnelles.

La maladie peut être guérie

Faux. Il n’existe pas de traitement curatif de la migraine. Seul un traitement de crise permet de limiter la sévérité et la durée de la céphalée migraineuse et un traitement de fond aide à diminuer la fréquence des crises. La prise en charge de la maladie repose aussi sur l’éviction des facteurs déclenchants modifiables, surtout ceux associés aux rythmes du sommeil et des repas.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles