De miel et de sang (France 3) - Nicolas Gob : "On n’a pas fini de me voir en flic"

© François LEFEBVRE - FTV

Qui est Frédéric Carel, le personnage que vous interprétez dans cette enquête policière ?

Nicolas Gob : Un capitaine de l’Office central de la lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique. À la suite de la mort suspecte d’un homme piqué par un essaim d’abeilles, Frédéric Carel est appelé à enquêter dans le village de son enfance avec Sara (jouée par Léa François, ndlr), son amie à l’époque du lycée, devenue cheffe de la gendarmerie locale.

Ce retour au bercail semble réveiller de vieux traumas chez le capitaine. Quelles en sont les raisons ?

Carel est l’un des deux rescapés d’un accident d’autocar qui a décimé, quelques années plus tôt, l’équipe junior de football de la commune. Parmi les victimes figurait le frère de Sara. Il se trouve aussi qu’Antoine Bernier, la personne tuée par les abeilles, était le second survivant, celui-là même qui, ce jour-là, lui a sauvé la vie en lui prodiguant les premiers soins.

Comment avez-vous abordé ce rôle de policier protecteur de l’environnement ?

En fait, cette fonction est reléguée en arrière-plan et sert davantage les besoins scénaristiques. Il n’empêche que ce rôle a été pour moi l’occasion de connaître un peu mieux l’apiculture. Je n’avais jamais approché de si près une colonie d’abeilles et j’avoue que, même si l’on est protégé par une combinaison avec voile, c’est assez impressionnant. Mais l’intérêt du rôle était d’incarner cet homme hanté par...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi