Michel Fourniret impliqué dans la disparition de Marion Wagon ? ELLE publie des révélations exclusives

·1 min de lecture

C'est seulement le mois dernier que les graves erreurs commises dans le dossier de la disparition de Marion Wagon, enlevée le 14 novembre 1996, ont été dénoncées publiquement. "L’enquête a connu des incohérences. Disons-le, elles sont le résultat d’une certaine indolence, de fainéantise et d’incompétences", a déclaré Maître Georges Catala. En effet, d'après la juge d'instruction, l’ADN de la fillette n’avait jamais pu être recueillie à cause de prélèvements incomplets : une erreur suivie d'un mensonge aux lourdes conséquences. "La justice sait pertinemment depuis cinq ans au moins qu’elle ne dispose pas de l’empreinte génétique de la petite victime", écrit ELLE dans une nouvelle enquête événement exclusive.

À lire également

Cyril Hanouna accusé de harcèlement, de sexisme et d'homophobie, par une célèbre humoriste (VIDEO)

Vingt-cinq ans plus tard, un mince espoir persiste. De nouveaux prélèvements ont été effectués, et leur analyse est en cours. Maître Catala, qui se bat pour les parents de Marion, espère que l'ADN sera "exploitable et qu’une comparaison sérieuse, scientifique, indiscutable, soit enfin réalisée". "

L’auteur ne semble a priori pas être un g... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi