Michel Drucker a choisi ses héritiers : à sa mort, il voudrait que Vivement dimanche soit animé par...

France 3

Il a assuré qu'il ne prendrait pas sa retraite avant l'âge de 90 ans, et prépare déjà une émission pour l'été 2024, avec France télévision, pour fêter ses 60 ans de carrière pendant les Jeux Olympiques. Michel Drucker a discuté de l'après sur le plateau de "Ça commence aujourd'hui", sur France 2, ce 7 décembre.

Et il espère que son émission, "Vivement dimanche", lui survivra sur la 3. Lui qui exerce son métier avec une passion toujours aussi fournie, semble expliquer qu'il ne rendra jamais l'antenne, sauf après sa mort. Michel Drucker assume en effet : "Je ne suis bien que lorsque je travaille et lorsque je pense à ce métier, car j'y pense tous les jours. Je me lève en pensant 'télévision', je lis la presse, je regarde toutes les chaînes..."

À lire également

Faustine Bollaert se confie sur les étranges habitudes de son mari : “il est flippant”

Et il a bien déjà une idée de ceux ou celles qui pourraient le remplacer à la barre. Il dit aimer Faustine Bollaert et Maud Fontenoy. A propos de la première, il explique ainsi : "Tout ce qu'a fait Faustine, je l'ai vu, tout ce que font les autres, je le vois. Je regarde beaucoup la télé parce que j'apprends encore"....

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi