Michel Cymes revient sur l'échec de "Vitamine C" : "Le divertissement n'est peut-être pas un exercice pour moi"

Il assume ses échecs. Ce jeudi, dans une interview accordée à "TV Mag", Michel Cymes* revient sur les échecs de "Vitamine C" et "Antidote" sur France 2. Les deux émissions qu'il animait avaient été arrêtées en raison de mauvaise audience en 2021 et 2022.

"Les gens préfèrent que je les rassure avec un programme 'santé'"

Le 21 février 2021, la deuxième chaîne avait lancé "Antidote" le dimanche après-midi. Le programme avait eu des difficultés à s'installer, étant souvent déprogrammé pour laisser place au rugby ou au tennis. En moyenne, l'émission avait fédéré 694.000 curieux, selon Médiamétrie, pour une part d'audience s'élevant à 5,4% du public.

En octobre de la même année, France 2 avait décidé de refaire confiance à Michel Cymes avec un autre divertissement, "Vitamine C". Si la diffusion de ce format n'a pas été autant perturbée par le sport, le programme n'a pas non plus rencontré un franc succès. En moyenne, l'hebdomadaire a réuni 799.000 téléspectateurs, soit 6,2% des individus de quatre ans et plus. Le 12 décembre 2021, la Deux a logiquement stoppé sa diffusion.

"C'est simple, on nous a confié une case qui était ultra-sinistrée, le dimanche, à 17h40, en nous disant : 'Allez-y, on verra bien, si ça marche tant mieux, sinon tant pis !'. Et ça n'a pas marché", a commencé Michel Cymes auprès de nos confrères de "TV Mag". Et de confier : "Objectivement, l'animation et le divertissement, ce n'est peut-être pas un exercice pour...

Lire la suite


À lire aussi

"Together, tous avec moi" : Après son flop sur M6, le jeu musical revient ce soir sur W9
"Marseille" : La série Netflix avec Gérard Depardieu et Benoît Magimel revient ce soir sur TF1 Séries Films
"Spectaculaire" : Le divertissement revient sur France 2 le samedi 30 octobre en prime-time

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles