Publicité

Mexique : des dizaines de milliers de manifestants contre une réforme électorale

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dimanche à Mexico contre une réforme électorale approuvée par le pouvoir qui menace, selon l'opposition, l'Institut national électoral (INE) en charge d'organiser le prochain scrutin présidentiel prévu mi-2024.

Les manifestants vêtus de blanc et de rose (les couleurs de l'INE) se sont rassemblés sur la place centrale du Zocalo, la plus grande du Mexique, sous le slogan #On ne touche pas à mon vote.

Selon les autorités de la ville de Mexico, quelque 90 000 personnes ont participé à la manifestation, bien loin des 500 000 manifestants avancés par l'opposition. D'autres manifestations ont eu lieu à travers le pays.

Définitivement approuvée mercredi, la réforme électorale réduit le budget et les emplois à l'INE que le président de la République, Andres Manuel Lopez Obrador, accuse d'avoir couvert des fraudes dans le passé et de coûter cher aux finances publiques.

"Des éléments-clés (...) du système électoral mexicain qui a permis la rénovation pacifique et périodique des pouvoirs à travers le vote libre et secret peuvent courir le risque de se voir affectés", selon l'INE.

L'INE et les partis de l'opposition ont annoncé un recours contre la réforme devant les juges de la Cour suprême.

La réforme "est un pas en arrière pour la démocratie", a déclaré à l'AFP Alejandro Rodriguez, un avocat de 61 ans, venu aussi "protester" contre le président de gauche. Sa politique "porte préjudice aux Mexicains", estime-t-il.

Adepte du clivage politique, Andres Manuel Lopez Obrador a qualifié ses adversaires de "corrompus" qui veulent revenir au pouvoir.

AFP