Meurtres au Mont-Saint-Michel (France 3) Anthony Delon : “J’ai vu dans ce rôle un signe du ciel”

·1 min de lecture

Vous incarnez le père Henri Florentin. Quel genre d’homme est-il ?

Anthony Delon : Un aventurier qui a beaucoup voyagé à travers le monde. Il a été marin sur le Clemenceau avant d’embrasser la prêtrise. Cet homme traîne, cependant, une blessure secrète. L’étrange assassinat d’un fidèle, sur lequel il venait de pratiquer une séance d’exorcisme, va le confronter de manière inattendue à son passé.

Ce n’est pas votre premier rôle de religieux…

C’est vrai. J’avais incarné, en 2004, un prêtre homosexuel dans la série Louis Page, sur France 2. Le public lui avait réservé un excellent accueil.

Avez-vous vu ou revu le film L’Exorciste pour préparer ce rôle ?

Je déteste ce film. Je l’ai vu il y a très longtemps. C’est du grand-guignol, avec cette fille dont la tête tourne à 360°… Plus sérieusement, je me suis bien documenté sur la question. J’ai ainsi appris que le pays d’Europe où l’on trouve le plus de prêtres exorcistes est l’Italie. Dans la séquence d’ouverture, on me voit pratiquer un rituel d’exorcisme. Malheureusement, la scène a été raccourcie au montage.

Êtes-vous croyant ?

Je suis catholique et baptisé. Mais ma foi est oecuménique. Je crois en une force divine, une puissance d’amour, de compassion et de tolérance. Pour moi, Dieu est une énergie. Cette force nous entoure, elle est en toute chose.

Croyez-vous en l’existence du diable ?

Chaque chose dans l’univers possède ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles