Meurtres à Colmar (France 3) Pierre Arditi : "Cette fiction m'a offert le rôle que j’adorerais tenir dans la vie..."

Vous êtes un comédien populaire très demandé aussi bien sur les planches qu’au cinéma. Pourquoi avoir accepté de jouer dans ce téléfilm ?

Pierre Arditi : Cela me faisait plaisir de retrouver l’Alsace, que j’adore, où j’avais joué au théâtre et tourné un épisode de la série Le Sang de la vigne (France 3). Et j’ai bien aimé mon personnage, Étienne Ronsard, un chirurgien versé dans l’humanitaire qui passe de la jungle au monde urbain pour comprendre les circonstances de la mort de son fils. Il se comporte comme un éléphant dans un magasin de porcelaine.

Vous êtes habitué à jouer dans des polars, alors qu’avez-vous pensé de cette intrigue fortement imprégnée de la culture locale ?

Elle est très bien ficelée. La lieutenante de police Anaïs Lacombe, jouée par l’excellente Garance Thenault, et mon personnage se perdent dans de nombreux chemins de traverse. Il y a aussi un côté un peu fantastique, avec les références à une œuvre d’art, le retable d’Issenheim, consacré à saint Antoine, de Matthias Grünewald. Étant le fils et le père d’un peintre, je suis très touché par cette histoire.

À lire également

VIDEO - Pierre Arditi se confie sur son rapport à l'amitié et sur ses regrets

Cet épisode est b... Lire la suite sur Télé 7 jours

A lire aussi