Publicité

Meurtre de Magali Blandin : deux ans après, tragique rebondissement autour des parents du mari tueur

Une affaire sordide qui n'en finit pas. Les parents de Jérôme Gaillard, qui avait avoué en 2021 "être l'auteur du meurtre prémédité" de son épouse Magali Blandin avant de se donner la mort en prison, se sont eux-mêmes suicidés début février 2023. La nouvelle a été annoncée par leurs avocats, Gwendoline Tenier et Olivier Pacheu, dans un communiqué transmis à l'AFP. "Monique et Jean Gaillard avaient fait le choix de rendre la vérité à ce drame familial et portaient à eux seuls, depuis le suicide de leur fils Jérôme, le poids de la responsabilité (...), ont écrit les deux magistrats. Ils n'auront plus été capables de vivre, encore" et sont "partis ensemble".

Selon Ouest France, les corps des deux septuagénaires ont été découverts ce mardi à leur domicile de La Turballe (Loire-Atlantique), après que les parents de Magali Blandin aient reçu une lettre de la main des Gaillard dans laquelle ils annonçaient leur intention de se suicider. Monique et Jean Gaillard, respectivement âgés de 73 et 76 ans, étaient sous contrôle judiciaire et allaient être jugés pour complicité présumée avec leur fils dans le meurtre de Magali Blandin.

Magali Blandin, une affaire rocambolesque

Pour rappel, le corps de Magali Blandin avait été retrouvé le 19 mars 2021 dans une forêt de Boisgervilly, à 3 km de la ferme familiale de Montauban-de-Bretagne. Après avoir nié toute implication dans le meurtre, son époux était passé aux aveux en garde-à-vue, expliquant (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Elle entend son fils faire un commentaire sexiste et décide d'annuler son anniversaire
Frappée par un SDF elle se découvre une tumeur au cerveau avant d'être renversée par une voiture
Couple de retraités de Roubaix disparu : leur voiture retrouvée, un seul corps s'y trouve
TÉMOIGNAGE Ma belle-mère empêche ma fille de s'amuser avec des jouets pour garçon
Un tueur en série suspecté d'avoir tué neuf jeunes filles plonge des dizaines d'années après les faits