Publicité

Un meurtre au bout du monde est tout sauf la suite spirituelle de The OA

Brit Marling et Zal Batmanglij, qui nous avaient offert deux saisons mémorables de The OA sur Netflix, reviennent avec une enquête façon Agatha Christie. Une création tant espérée, mais qui est malheureusement loin de combler nos attentes.

Autant l’avouer tout de suite : on attendait Un meurtre au bout du monde comme l’on trépignait autrefois d’impatience en guettant ses cadeaux, la veille de Noël. Mais l’on avait peut-être mis la série sur un piédestal, et l’âme d’enfant en nous s’est vite retrouvée déçue en constatant que, sous le sapin, les beaux emballages laissaient place à une simple clémentine et du chocolat. Voilà l’effet produit par ces 7 épisodes, qui seront disponibles au compte-goutte, chaque mardi, sur Disney+.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs. Ce contenu est fourni par YouTube.
Pour pouvoir le visualiser, vous devez accepter l’usage étant opéré par YouTube avec vos données qui pourront être utilisées pour les finalités suivantes : vous permettre de visualiser et de partager des contenus avec des médias sociaux, favoriser le développement et l’amélioration des produits d’Humanoid et de ses partenaires, vous afficher des publicités personnalisées par rapport à votre profil et activité, vous définir un profil publicitaire personnalisé, mesurer la performance des publicités et du contenu de ce site et mesurer l’audience de ce site (en savoir plus)

Gérer mes choix

Alors,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Un meurtre au bout du monde // Source : FX