Meurtre de 4 étudiants dans l'Idaho: un doctorant en criminologie de 28 ans arrêté en Pennsylvanie

Meurtre de 4 étudiants dans l'Idaho: un doctorant en criminologie de 28 ans arrêté en Pennsylvanie
Bryan Kohberger pris en photo à la prison du comté de Monroe, en Pennsylvanie.  - Capture d'écran Twitter
Bryan Kohberger pris en photo à la prison du comté de Monroe, en Pennsylvanie. - Capture d'écran Twitter

Il s'appelle Bryan Kohberger, il a 28 ans, et la police américaine le soupçonne d'avoir tué quatre étudiants de l'Université d'Idaho au sein de leur résidence dans la nuit du 13 novembre dernier. La presse américaine, relayée ici par le site de 20 Minutes, a en effet annoncé ce vendredi que ce doctorant en criminologie avait été arrêté et placé en détention en Pennsylvanie dans le cadre de cette enquête hors normes. Il a été inculpé pour "assassinats" et "intrusion en vue de commettre un crime".

La prison du comté de Monroe, où Bryan Kohberger a été écroué, a publié la photo du suspect, reprise notamment par ce tweet d'une journaliste spécialiste des faits divers.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

D'après les médias américains, il doit à présent être extradé vers l'Idaho, Etat où le crime a eu lieu, à quelques 3500 kilomètres (en direction de l'ouest) de l'endroit où il a été interpellé.

Un crime commis entre 2h52 et 11h58

Si la culpabilité de Bryan Kohberger - qui poursuivait son doctorat en criminologie et droit pénal dans une université voisine du campus où étaient inscrits les étudiants assassinés - reste à établir, l'identité des victimes est désormais bien connue du public américain. Il s'agit de Kaylee Goncalves et Madison Mogen, toutes deux âgées de 21 ans, et du couple formé par Ethan Chapin et Xana Kernodle, âgés quant à eux de 20 ans.

L'enquête a débuté le dimanche 13 novembre dernier par une scène sidérante. En fin de matinée, les policiers de l'Idaho sont alertés par un appel émis par des étudiants. Ils se déplacent alors vers une colocation étudiante sise au 1122 King Road, de la petite ville de Moscow. Ils y découvrent les corps des quatre victimes. Toutes portent les traces de coups de couteau. Certaines dépouilles présentent également des blessures de défense, signe qu'elles se sont débattues.

Les circonstances demeurent floues mais le crime a été perpétré entre 2h52 - quand Kaylee Goncalves passe un ultime appel - et 11h58, lorsque les policiers reçoivent les premiers signalements. La veille au soir, les victimes ont eu le même emploi du temps: elles ont participé à une fête étudiante.

Troublant projet de recherches

Les investigations, qui durent depuis un mois et demi, ont mobilisé une centaine d'enquêteurs, relevant soit de la police locale, soit de celle de l'Etat ou du FBI. Un élément semble avoir été décisif dans la localisation du suspect: la diffusion, récente, par les autorités de l'image d'une Hyundai Elantra de couleur blanche. Un véhicule du même modèle et de la même peinture était en tout cas stationné là où logeait Bryan Kohberger, en Pennsylvanie. De surcroît, et selon des médias cités par l'AFP vendredi soir, l'ADN de ce dernier a été retrouvée sur la scène du meurtre.

L'instruction a donc à présent pour tâche de déterminer si le doctorant a basculé de la criminologie au crime. Le Daily Mail note ici un dernier détail troublant: en mai dernier, un certain Bryan Kohberger a sollicité des criminels sur le forum Reddit afin de nourrir par leurs réponses un projet de recherches. Garantissant anonymat et confidentialité aux répondants éventuels, l'auteur du post décrivait ainsi sa démarche: "Je vous invite à participer à un projet de recherches visant à comprendre comment les émotions et les traits psychologiques influencent le processus de décision au moment de commettre un crime."

"Cette étude cherche en particulier à comprendre l'histoire expliquant votre crime le plus récent, en mettant l'accent sur vos pensées, vos sentiments au cours de votre expérience", achevait-il.

Article original publié sur BFMTV.com