Meurtre à l’Université de l’Idaho : entre rumeurs et manque de réponses, la police fait le point

© Sarah A. Miller/AP/SIPA

En début de semaine, la police a demandé au public d’être patient. Mais depuis la mort de quatre étudiants poignardés dans un logement situé à l’extérieur du campus de l’Université de l’Idaho, les rumeurs se font de plus en plus pressantes sur les réseaux sociaux. Alimentées par le manque d’éléments permettant de faire la lumière sur ce crime, elles ont forcé les autorités à réagir mercredi.

Lors d’un point presse, le capitaine de la police de Moscow, Roger Lanier, a réaffirmé que les deux colocataires présentes au moment du drame étaient officiellement hors de cause, alors que leurs noms se propageaient en ligne comme possibles suspectes. Il a également réagi à une vidéo d’un homme conduisant un camion de nourriture qui a commencé à être partagée sur les réseaux sociaux, l’évinçant lui aussi de la liste des personnes potentiellement impliquées. Aaron Snell, directeur de la communication de la police d’Etat de l’Idaho, a de son côté expliqué : «Cela prend du temps de rassembler toutes les pièces ensemble et la chronologie de plusieurs évènements pour avoir une idée de ce qu’il s’est vraiment produit. Le public n’est pas au courant de tout parce qu’il s’agit d’une enquête criminelle. Mais je peux vous garantir qu’il y a beaucoup de travail qui se passe en coulisses». Au total, 90 personnes sont en charge de ce dossier et au plus de 700 indices ont été étudiés, indique CNN.

"Nous essayons tant bien que mal de mettre fin aux rumeurs"

Ethan Chapin, 20 ans, Madison Mogen, 2...


Lire la suite sur ParisMatch