Publicité

Meurthe-et-Moselle : une adolescente séquestrée par ses parents pour une raison révoltante

Lorsque les parents d'une adolescente de 17 ans ont découvert son homosexualité, ces derniers ont décidé de séquestrer leur fille en Turquie puis de l'isoler de ses proches à son retour en France, à Vandœuvre-lès-Nancy, en banlieue de Nancy où ils vivent. "Cette adolescente et sa jeune sœur âgée de 13 ans, par ailleurs victimes de violences physiques, ont fait l’objet jeudi 11 janvier d’un placement provisoire sur décision du parquet", a déclaré le parquet, rapporte BFMTV. Selon le ministère public, les deux parents ont été "placés en garde à vue" et "ont été déférés samedi 13 janvier devant un magistrat du parquet de Nancy qui a requis du juge des libertés et de la détention leur placement sous contrôle judiciaire jusqu’au 13 juin prochain, date de l’audience devant le tribunal correctionnel".

Des gifles et des coups de bâton

Tout a commencé l'été dernier, lors d'un voyage en Turquie, pays dont ils sont originaires. Pendant leurs vacances, les parents ont surpris leur fille en train de discuter avec sa petite amie sur les réseaux sociaux. Pour eux, il était inconcevable que leur ainée soit lesbienne. L'adolescente a été forcée de rester en Turquie "jusqu’en octobre, privée de téléphone et contrainte de porter le voile". Mais à son retour en France, la situation ne s'est pas arrangée. "Elle a été déscolarisée et coupée de ses relations", ajoute le parquet de Nancy. Les parents font l'objet d'une enquête pour "violences (...)

Lire la suite sur Closer

Charente : elle abandonne son fil de 9 ans pour aller vivre à 5 kilomètres, ses conditions de vie sidèrent le tribunal
"Loin de moi l’envie de…" : un célèbre ami d’Alain et Nathalie Delon s’exprime sur l’affaire
Opérée des dents, elle subit de graves dommages cérébraux à cause du geste inconcevable d'un médecin
Elles placent une caméra cachée dans la chambre de leur grand-mère, ce qu'elles découvrent est terrifiant
"On parle de beaucoup d’argent" : dettes, impôts, retraite… Jean-Pierre Castaldi franc jeu sur ses finances