Publicité

Meudon : les trois enfants sont seuls à la maison, quand l’aîné appelle sa mère elle a un choc inimaginable

Un coup de fil qu'aucune mère de famille n'aimerait recevoir. Dans la journée du dimanche 10 mars, une maman reçoit un appel de son fils de 15 ans. Ce dernier, affolé, lui explique que deux individus sont entrés à l'intérieur du domicile familial, situé à Meudon en Hauts-de-Seine. L'adolescent, son petit frère et sa petite soeur, âgés de 4 et 5 ans, ont été séquestré, rapporte BFMTV. Pour réussir leur plan, les cambrioleurs ont sonné à la porte et ont expliqué devoir "vérifier quelque chose sur le compteur du courant", explique la mère à BFMTV. Une fois à l'intérieur de la maison, l'un des deux hommes a pris le fils aîné à part "pour rentrer dans la cuisine avec lui".

Un adolescent séquestré et menacé avec un couteau

C'est à ce moment-là que le malfaiteur "prend un couteau et commence à le menacer". Le jeune garçon ne se laisse pas faire et tente de se débattre. Ils décident donc de l'attacher avant de lui demander où étaient les deux autres enfants. L'adolescent répond qu'ils sont dans une chambre. Les agresseurs vont voir les deux plus jeunes et leur exigent de fermer les yeux et de ne pas bouger. Une fois le champ libre, les prétendus plombiers partent à la recherche de leur butin. "J’avais des bijoux, quelques sacs et trois montres", précise la mère de famille avant d'ajouter : "des lunettes de soleil sont aussi parties avec eux".

Une enquête a été ouverte

Le home-jacking continue de sévir en France, et plus particulièrement (...)

Lire la suite sur Closer

Photo truquée de Kate Middleton : ces signes qui en disent long sur la réaction du prince William
Kate Middleton : Harry et Meghan sortent du bois, les Sussex font une mise au point musclée
Céline Dion : "même elle…", les souvenirs amers de Michel Sardou qui ne vont pas l’enchanter
Quelle est la partie du corps qui vieillit le plus vite ?
TÉMOIGNAGE. “Notre fils de huit ans souffre de démence, voici les symptômes subtils qui nous ont alertés”