Publicité

“Il me met la b*te dans la main” : Fabienne Thibeault révèle avoir été agressée sexuellement avec des détails glaçants

Fabienne Thibeault est connue du grand public pour avoir été l'héroïne de Starmania. L'artiste s'est imposée sur le devant de la scène musicale dans les années 80. Depuis, l'inoubliable interprète de la serveuse Marie-Jeanne dans la comédie musicale, a poursuivi sa carrière. Âgée aujourd'hui de 71 ans, celle qui a récemment eu des soucis de santé était invitée sur le plateau de Jordan de Luxe ce jeudi 25 janvier. L'occasion pour la chanteuse de faire des révélations bouleversantes dans l'émission de C8. En effet, Fabienne Thibeault a été victime d'agressions sexuelles dans le passé. "Oui j'ai été violée deux fois. Je vais vous le raconter mais c’est long, fait que je fasse les gestes", a-t-elle lâché. La chanteuse s’est ensuite remémorée cet événement avec des détails glaçants : "En fait, j’étais invitée au festival du film de Montréal dans les années 80, j’étais assez mignonne à l’époque. J’arrive au dernier étage de l’hôtel, il y avait plein de monde. Monsieur (bcp) avait déjà 60 ans à l’époque, il était propre sur lui. Il m’a offert une coupe de champagne", a-t-elle, en effet, expliqué. Et de poursuivre : "Il me prend par le bras et tout à coup on va vers la chambre. Pourquoi il m’emmène dans sa chambre ce mec, me dis-je ? En effet, on avance et me voilà devant une immense baie vitrée, où on a tout Montréal à nos pieds". Et les choses ont alors rapidement dérapé : "Il me met la bite dans la main. (...)

Lire la suite sur Closer

Affaire Alain Delon : son fils Anthony s’en prend aux avocats, ces “méthodes” douteuses qu’il ne digère pas
Delphine Jubillar : ce pull taché de sang qui a interpellé la dernière compagne de Cédric Jubillar
Xavier Dupont de Ligonnès : pourquoi la thèse du suicide ne tient pas ? Un ex-policier balance
Pierre et Héléna en couple ? La nature de leur relation trahie par un autre élève de la Star Academy
Karine Le Marchand : elle sort de sa réserve et tape du poing, “l’heure est grave !”