Publicité

Les mesures d’Attal vont-elles calmer la colère des agriculteurs ?

Gabriel Attal a promis vendredi un « sursaut agricole » pour faire face à la colère du secteur, en annulant notamment la hausse du gazole non routier et des sanctions contre trois entreprises ne respectant pas les lois Egalim, qui visent à protéger les revenus des agriculteurs.

« Je suis venu parce que vous avez voulu envoyer un message et je suis venu vous dire que le message, on l’a reçu 5 sur 5, que je vous ai entendus, qu’on vous a entendus », a dit le Premier ministre à Montastruc-de-Salies (Haute-Garonne), après des jours de manifestations et de blocages de la part des agriculteurs.

À lire aussi Les agriculteurs en colère multiplient les actions et menacent Paris d’un blocus

« On a décidé de mettre l’agriculture au-dessus de tout ». « Aujourd’hui, c’est un jour du sursaut », « un nouveau chapitre qu’il faut ouvrir pour l’agriculture française, il démarre aujourd’hui, et surtout, ce chapitre, on va l’écrire et le construire ensemble », a insisté le Premier ministre.

Après avoir dénoncé les « discours culpabilisateurs » et critiqué « ceux qui opposent la défense de nos agriculteurs et la défense de l’environnement », M. Attal a accédé à une des principales demandes des manifestants : l’annulation de la hausse, pourtant actée dans le budget 2024, de la taxe sur le gazole non routier agricole, qui devait augmenter progressivement jusqu’en 2030.

Autre sujet sensible : la bonne application des lois Egalim, qui visent à protéger le revenus des agriculteurs da...


Lire la suite sur ParisMatch