Publicité

Message aux banques françaises : n’abandonnez pas Apple Pay 🙏

En matière de paiement mobile, la France fait partie des bons élèves. Presque un quart des Français ont déjà utilisé leurs smartphones pour payer, alors que le paiement sans contact est déjà largement adopté. Encore plus intéressant, Apple expliquait à Numerama en novembre 2023 que 98 % des cartes françaises sont compatibles avec Apple Pay, ce qui est bien plus que dans la plupart des pays. Seules quelques cartes professionnelles et quelques banques manquent à l’appel en 2024.

À partir du 6 mars 2024, Apple autorisera les banques à développer leurs propres applications de paiement mobile, sur demande de la Commission européenne. Le Digital Markets Act impose un non-monopole sur les services de paiement. Le risque pour l’écosystème iOS est une fragmentation totale des services, alors qu’Apple Pay écrase tous ses concurrents Android grâce à son accessibilité.

Qui veut payer avec Paylib sur iPhone ?

Aujourd’hui, pour payer en sans contact avec un iPhone, il n’existe aucune autre solution qu’Apple Pay. Bien que critiquée lors du lancement français du service en 2016, la stratégie d’Apple s’est montrée extrêmement efficace. En faisant d’Apple Pay un avantage concurrentiel, la marque a convaincu la quasi-totalité des banques françaises d’adopter le service (et de le promouvoir). L’expression « vous prenez Apple Pay ? » est devenue banale, alors que les services concurrents sont beaucoup moins connus en France.

Sur Android, la donne est différente.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Apple Pay utilise la puce NFC de l'iPhone, à laquelle les autres développeurs n'ont pas droit. // Source : Apple