Publicité

Mercato: "Le travail n'a pas été suffisamment valorisé", Xavi avait décidé de quitter le Barça dès le début de saison

L’avenir de Xavi sur le banc du Barça est réglé depuis samedi: il quittera ses fonctions à l’issue de la saison. Mais cela était clair depuis plus longtemps dans l’esprit du technicien catalan qui a révélé, ce mardi en conférence de presse, avoir décidé de partir dès le début de la saison. Il avait fait grandir le doute ces dernières semaines en assurant qu’il partirait s’il ne gagnait pas de titre, avant de définitivement acter son choix, samedi après la défaite à domicile contre Villarreal (3-5) en Liga.

"Au début de la saison, j'avais déjà décidé"

"Nous devons bouger plus, mieux attaquer et mieux défendre", a-t-il confié. "Nous sommes plus vulnérables en défense et nos performances en tant qu'équipe ont diminué. Le niveau du football n'est pas adéquat, c'est pourquoi j'ai décidé de ne pas continuer. Je suis arrivé ici dans l'un des moments les plus difficiles de l'histoire et je pense que notre travail n'est pas suffisamment valorisé. Au début de la saison, j'avais déjà décidé (de partir)."

Xavi révèle avoir reçu beaucoup de marques d’affection de ses joueurs et justifie d’avoir rendu son choix public pour créer une sorte d’électrochoc. "Mon annonce est pour que la réaction soit positive", a-t-il ajouté. Il déplore aussi un manque de reconnaissance pour son travail, comme il l’avait déjà exprimé à plusieurs reprises la saison dernière au moment du titre décroché en Liga.

"Je pense que le travail n'a pas été suffisamment valorisé et cela génère de l'usure", regrette l’ancien milieu de terrain mythique des Blaugranas. "C'est mon sentiment. Ce n'est pas parce que nous ne supportons pas la pression."

"Les résultats, c'est ce qui nous a fait défaut", reconnaît-il. "Il y a encore deux titres en jeu et la situation est difficile. La Ligue des champions nous excite particulièrement. La décision est parce que quoi que nous fassions, le travail ne sera pas valorisé." Il cible le scepticisme généré à l’extérieur du club, pas en interne. Et pointe du doigt une certaine cruauté autour du poste d’entraîneur du Barça.

"C'est ce que je ressens", conclut-il. "C'est comme ça. Ils te font sentir chaque jour que tu ne vaux rien. En parlant avec Pep (Guardiola), il me l'a déjà dit. J'ai vu Luis Enrique souffrir. Nous devons réfléchir. Nous avons un problème avec les exigences de ce poste. On dirait que tu joue ta vie à chaque instant. C'est pourquoi je dis que c'est cruel, ce n'est pas agréable."

Article original publié sur RMC Sport