Publicité

Mercato: les patrons du foot saoudien bloquent un retour de Benzema en Europe

Son nom a circulé à Chelsea parmi la liste toujours plus longue des joueurs ciblés par Todd Boehly. Carlo Ancelotti aurait également pensé à lui à en croire la presse espagnole, avant d’être refroidi par les dirigeants du Real Madrid. Et puis, comme révélé par RMC Sport, l’OL ne dirait pas non à son retour, mais l’aspect financier rend le dossier extrêmement compliqué. Aujourd’hui, malgré la période difficile qu’il traverse, Karim Benzema est donc toujours sous contrat avec Al-Ittihad, jusqu’en 2026.

Un retour en Europe serait vécu comme un désaveu

Critiqué pour ses performances depuis sa signature l’été dernier et revenu tardivement en Arabie saoudite début 2024, l'attaquant français de 36 ans fait l’objet de nombreuses rumeurs. Selon l’AFP, il aurait même demandé à quitter "temporairement" son club d’Al-Ittihad où sa situation s’est tendue. Une information démentie par le principal intéressé auprès de L’Equipe du Soir. "C'est totalement faux ! Les médias ne savent plus quoi inventer. Plus c'est gros, mieux c'est", a-t-il réagi cette semaine.

>> Les infos mercato EN DIRECT

Ça tombe bien puisque les patrons du foot saoudien et du PIF (fonds d'investissement public) ne voudraient pas entendre parler d'un retour de Benzema en Europe, selon L'Equipe. Le voir quitter l’Arabie saoudite serait vécu comme un énorme désaveu. Le PIF, chargé de financer les signatures des quatre grands clubs du pays (Al-Hilal, Al-Nassr, Al-Ittihad et Al-Ahli), aurait en revanche entamé des discussions avec d'autres équipes saoudiennes pour connaître leurs intentions vis-à-vis de Benzema.

En attendant, son retour sur les terrains pourrait avoir lieu le 4 février prochain sous les couleurs d'Al-Ittihad avec le quart de finale de Kings Cup contre Al-Faisaly.

Article original publié sur RMC Sport