Publicité

Mercato: les conseils de Figo à Mbappé sur son avenir (avec un penchant pour le Real)

Il y a vingt-quatre ans, Luis Figo passait du Barça à son rival historique, le Real Madrid. Un transfert vécu comme une humiliation à l’époque. Idolâtré par le Camp Nou, le futur Ballon d’or Luis Figo est devenu un joueur honni en Catalogne du jour au lendemain, tandis qu’à Madrid, Florentino Perez se frottait les mains. Il venait tout juste de recruter le premier joueur de l’ère des Galactiques.

En fin de contrat à Paris, Kylian Mbappé s’apprête à son tour à rejoindre la maison blanche où il espère entamer une nouvelle ère couronnée de succès aux côtés de Vinicius et Jude Bellingham. Si rien n’a été confirmé concernant sa prochaine destination, tout indique que Mbappé va atterrir à Madrid.

"J'ai eu la chance de venir au Real Madrid"

Du PSG, où il a tout conquis, à l’exception notable - pour l’instant - de la Ligue des champions, au Real Madrid, d’une capitale européenne à l’autre, le pari est moins risqué pour un joueur que rien n’arrête. Kylian Mbappé s’est préparé toute sa vie à ce moment.

"Qu’il soit heureux", lui souhaite Luis Figo dans les colonnes de Marca. L’ancien milieu de terrain invite le prodige de Bondy à assumer ses choix et à vivre pleinement ce qui l’attend. "D'être heureux, c'est la chose la plus importante dans la vie, résume Luis Figo. J'ai cherché mon bonheur et j'ai eu la chance de venir au Real Madrid et d'y rester cinq ans."

Il n’empêche que le choix de Kylian Mbappé sera très largement commenté lorsque le joueur aura choisi de le faire connaître, peut-être même plus encore qu’il ne l’est déjà. Ses moindres faits et gestes seront décortiqués, ses premiers pas au Bernabéu scrutés de près. La pression sera intense.

Elle est déjà grande en Espagne, où la presse trépigne d’impatience. Une excitation qui pourrait encore grandir si d’aventure le champion du monde devait éliminer le Barça en quarts de finale de la Ligue des champions dans trois semaines. Si le scénario devait se réaliser, Kylian Mbappé ferait à coup sûr oublier sa volte-face de 2022.

Article original publié sur RMC Sport