Mercato: accord avec le Real, Premier League, optimisme du PSG… la mise au point de l'entourage de Kylian Mbappé

En fin de contrat avec le PSG en juin prochain, Kylian Mbappé (25 ans) se retrouve comme prévu au cœur des spéculations depuis le 1er janvier, date depuis laquelle il est libre de négocier avec le club de son choix. Dimanche soir en l’espace de quelques heures, plusieurs échos dissonants ont émergé dans la presse sur la prochaine destination du champion du monde 2018 qui a assuré la semaine dernière ne pas avoir pris sa décision sur son avenir. Plusieurs choix s’offrent à lui: prolonger au PSG, rejoindre (enfin) le Real Madrid ou tenter l’aventure anglaise. Selon les bruits de ces dernières heures, les deux dernières options se battraient en duel. Même si, selon son entourage joint par RMC Sport, le joueur n'a encore rien signé.

La Premier League plutôt que le Real, selon The Times

En fin d’après-midi dimanche, le très réputé quotidien britannique The Times a dégainé l’information selon laquelle Kylian Mbappé se tournait "vers la Premier League après avoir rejeté le Real Madrid". Le quotidien britannique affirme que le Français n’est "pas impressionné par la tentative du Real Madrid de le pousser à signer un pré-contrat ce mois-ci et souhaite explorer d’autres options, y compris un passage en Premier League". Selon le Times toujours, Mbappé "aurait dit à des amis que le Real ne déciderait pas de son avenir à sa place". Mbappé et son entourage auraient évalué les possibilités en Premier League et le journal cite Liverpool comme possible point de chute. Mais le Times ne donne aucun détail de potentiel intérêt, autre que l’admiration émise publiquement par Mbappé au sujet du jeu prôné par Jürgen Klopp. Un éventuel départ de Mohamed Salah en Arabie saoudite pourrait pousser les Reds à tenter leur chance même si "le PSG reste convaincu qu'il ne perdra pas Mbappé au profit du club d'Anfield", conclut le Times.

>> Suivez toutes les infos mercato EN DIRECT

Un accord avec le Real?

Son de cloche contraire plus tard dans la soirée en France. Selon Foot Mercato, "Kylian Mbappé va rejoindre le Real Madrid" après s’être "mis d’accord" avec les Merengues, courtisans de très longue date.

"Pas d’urgence" et pas d'ultimatum du Real, assure Marca

Les médias espagnols restent, eux, sur la même ligne que ces dernières semaines sur le dossier. Marca réaffirme que le dossier Mbappé n’est pas érigé comme une "urgence" par le Real Madrid. Echaudés par la volte-face du joueur qui avait choisi de prolonger avec Paris alors que le tapis rouge lui était déroulé en Espagne en 2022, les Merengues ne souhaitent pas, cette fois, se laisser dicter le tempo. "Les dirigeants du club blanc n'ont toujours pas bougé", assure le journal espagnol qui dément par ailleurs l’existence d’un ultimatum fixé par le club au joueur pour une réponse au plus tard le 15 janvier. "Il n’y a pas de délais et s’il y en a, le Real Madrid ne les a ni fixés ni ne vit en attente et tout cela parce que la stratégie est au-dessus et qu’il a oublié Mbappé depuis longtemps. Si leurs chemins se croisent, nous verrons, mais pour le moment, cette histoire et l'avenir du Français ne se décident pas à Valdebebas."

Le PSG pas au courant d'un accord

Quid de la position du PSG? Selon les informations de RMC Sport, le club assure ne pas avoir été mis au courant par le joueur d'une décision dans un sens ou dans l'autre. Même si au club, on sent que ces remous médiatiques n'arrivent peut-être pas pour rien. L'avenir du buteur parisien fait parler à tous les étages du club. Encore plus que d'habitude.

Rien n'est signé, assure son entourage

Le dernier mot face à ses bruits, pour l'instant, à son entourage qui a démenti, auprès de RMC Sport, le moindre accord du joueur. "Il n’y a aucun accord autour de l’avenir de Kylian d’autant qu’il n’y a pas de discussions entamées au sujet de celui-ci", selon l’entourage de Kylian Mbappé. "Aucun type d’influence ne pourrait d’ailleurs dicter le timing de discussion, réflexion ou décision de Kylian." Comme il y a deux ans, Kylian Mbappé reste le "maître des horloges", pour reprendre l’expression chère à Emmanuel Macron.

Article original publié sur RMC Sport