Publicité

Mer Rouge : qu’est-ce que la mission « Aspides » lancée par l’Union européenne ?

Le trafic maritime en mer Rouge est perturbé par des attaques des rebelles houthis depuis l’offensive du Hamas en Israël, en octobre.  - Credit:Sina Schuldt/AP/SIPA / SIPA / Sina Schuldt/AP/SIPA
Le trafic maritime en mer Rouge est perturbé par des attaques des rebelles houthis depuis l’offensive du Hamas en Israël, en octobre. - Credit:Sina Schuldt/AP/SIPA / SIPA / Sina Schuldt/AP/SIPA

Son nom, signifiant « bouclier protecteur » en grec ancien, n'a pas été choisi au hasard. La mission « Aspides » a officiellement été lancée, ce lundi 19 février, par les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne, réunis à Bruxelles. Après les missions Agénor (dans le golfe et le détroit d'Ormuz) et Atalante (ciblant le golfe d'Aden et l'océan Indien), cette nouvelle opération vise à surveiller et à protéger le trafic maritime en mer Rouge, perturbé par des attaques de rebelles houthis depuis l'offensive du Hamas en Israël, en octobre.

« L'Europe va assurer la liberté de navigation en mer Rouge, en coordination avec nos partenaires internationaux », s'est félicitée la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, sur le réseau social X (ex-Twitter).

I welcome today’s decision to launch the EU Naval Force Operation Aspides.

Europe will ensure freedom of navigation in the Red Sea, working alongside our international partners.

Beyond crisis response, it's a step towards a stronger European presence at sea to protect our…

— Ursula von der Leyen (@vonderleyen) February 19, 2024

Plusieurs pays ont d'ores et déjà fait part de leur intention de participer à cette mission, dont la Belgique, l'Italie, l'Allemagne et la France. L'Espagne a quant à elle indiqué qu'elle n'y participerait pas. La Grèce fournira un commandant pour son quartier général opérationnel, l'Italie fournira le commandant de la force et la France, son commandant [...] Lire la suite