Publicité

Mer Rouge, Gaza, Pakistan, Apple et Emmy Awards : les informations de la nuit

Nouvelles frappes en mer Rouge. Alors que les États-Unis ont décidé de qualifier les rebelles yéménites houthistes de “terroristes” et qu’Emmanuel Macron a expliqué lors de sa conférence de presse de mardi soir que la France n’avait pas participé aux actions conjointes des Américains et des Britanniques dans la région afin d’éviter une “escalade”, de nouvelles frappes ont eu lieu mardi des deux côtés. Les États-Unis ont visé quatre sites d’où devaient partir des missiles ciblant des navires commerciaux, rapporte le Washington Post. John Kirby, porte-parole du conseil national de sécurité, a déclaré s’attendre à des représailles. “Nous ne cherchons pas à aggraver cette situation. Ils ont toujours le temps de faire le bon choix, qui est de cesser ces attaques”, a-t-il expliqué.

Accord pour la livraison d’aide humanitaire à Gaza. La nouvelle a été annoncée par le ministère des affaires étrangères du Qatar. Des médicaments notamment pourront être transportés vers “les zones les plus affectées et vulnérables” de l’enclave mais aussi aux otages toujours détenus par le Hamas. La France a participé à la médiation, souligne Al-Jazeera.

Le Pakistan critique une attaque de l’Iran sur son territoire. Selon l’agence iranienne Tasnim, cette attaque visait deux bases du groupe Jaish Al-Adl, considéré comme une organisation terroriste par Téhéran. Mais elle a aussi tué deux enfants et blessé trois petites filles, rapporte Dawn. “La violation de la souveraineté du Pakistan est complètement inacceptable et peut avoir de sérieuses conséquences”, a prévenu le ministère des affaires étrangères dans un communiqué.

Les revenus d’Apple en péril ? La Cour suprême a refusé d’examiner l’affaire opposant le géant américain à Epic Games, le créateur du jeu Fortnite. La décision d’une cour donnant raison à Epic Games, qui reprochait à Apple de prélever une commission trop importante sur les transactions opérées sur les applications, est donc maintenue. En 2022, les développeurs d’application avaient généré plus de 1 000 milliards de dollars sur l’App Store. Il s’agit donc d’un “coup dur majeur” pour la marque à la pomme, considère CNN.

[...] Lire la suite sur Courrier international